Basket

 | Livefoot  | Rugby  | Tennis  | LiveSport  | Mercato  | Actu
LIVEBASKET.fr
vendredi 24 février 2017
17:01 - Basket - NBA - Johan Petro à la relance en D-League - SPORT24
Johan Petro, le retour. Champion d?Europe avec les Bleus en 2013, en Slovénie, le pivot tricolore de 31 ans devrait s?engager en D-League, avec...

17:01 - Basket - NBA - De retour aux Etats-Unis, Johan Petro signe en D-League - SPORT24
Johan Petro, le retour. Champion d?Europe avec les Bleus en 2013, en Slovénie, le pivot tricolore de 31 ans est de retour aux Etats-Unis, lui qui...

mercredi 22 février 2017
00:00 - Equipe de France. Nando de Colo, l'idole de Moscou - LETELEGRAMME.FR
Nando de Colo est devenu une idole au CSKA Moscou et y a même atteint « son apogée », selon le sélectionneur de l'équipe de France de basket-ball Vincent Collet, qui voit en lui un rebâtisseur lors...

mardi 21 février 2017
14:00 - Basket: Nando De Colo, idole de Moscou et rebâtisseur des Bleus - FRANCE24.COM

Nando de Colo est devenu une idole au CSKA Moscou et y a même atteint "son apogée", selon le sélectionneur de l'équipe de France Vincent Collet, qui voit en lui un rebâtisseur lors de l'Euro à venir (31 août-17 septembre).

En 28 minutes sur le terrain ce 4 février, le meneur-arrière a inscrit 24 des 95 points de son club contre l'Avtodor Saratov (95-80). Une énième victoire du CSKA en VTB League, le championnat russe qu'il domine de la tête et des épaules.

"On aurait pu faire beaucoup mieux", confie cependant De Colo à l'AFP. "La fatigue se ressent aussi un peu", ajoute-t-il. Deux jours avant, l'ex-club de l'Armée Rouge à souffert à Istanbul face au Fenerbahçe, concédant une quatrième défaite consécutive à l'extérieur (71-77) en Euroligue dont il est le tenant du titre.

"Toutes les équipes nous attendent et elles sont surmotivées", souligne l'international français au sujet de ce "mois difficile".

Exigeant et lucide, Nando brille par son sens de la passe et de l'interception mais aussi son "jeu agressif", fait valoir le président du CSKA, Andreï Vatoutine. "Dès (son) premier match, c'était du haut niveau. Que ce soit en Euroligue ou en VTB League, il est toujours à 100%. Jouer avec Nando, c'est avoir plus de chances de gagner", explique-t-il à l'AFP.

Arrivé à l'été 2014 à Moscou, le Nordiste de 29 ans y a pris une nouvelle dimension, au point de devenir le premier Français MVP (meilleur joueur) de l'Euroligue la saison passée.

- Collet: "À son apogée" -

Sa carrière est "en ascendance continue", assure Vincent Collet, sélectionneur de l'équipe de France. "Il est aujourd'hui à son apogée. Au CSKA, il a toute la latitude pour s'épanouir. Quelque part, on peut même dire que c'est son équipe", ajoute-t-il. "J'essaye de continuer, de travailler", affirme timidement De Colo.

Né à Sainte-Catherine (Pas-de-Calais), le meneur-arrière au physique élancé (1,96 m, 85 kg) a débuté sa carrière professionnelle à Cholet, sous la houlette d'Erman Kunter. "C'est à partir de là que tout a un peu vraiment commencé pour moi", récapitule-t-il.

Dès 2008, à 21 ans, De Colo revêt la tunique "bleue" puis signe l'année suivante à Valence (Espagne), pour sa première expérience étrangère. Il y fera ses armes sur la scène européenne avant de rejoindre, en 2012, Tony Parker et Boris Diaw en NBA à San Antonio, sous les ordres du "meilleur coach au monde" Gregg Popovich.

Abonné au banc chez les Spurs, il migre à Toronto, avec plus de responsabilités, mais préfèrera revenir en Europe après deux saisons mitigées outre-Atlantique. "J'étais prêt à rester en NBA jusqu'à ce que le CSKA me propose de signer", explique l'intéressé, qui a prolongé son contrat de trois ans en juin dernier, sans fermer la porte à un retour en NBA.

L'arrivée en Russie n'a pas été facile. "Mais une fois qu'on apprend la culture, qu'on sait comment les personnes sont, Moscou est une ville très agréable", affirme De Colo, qui ne parle pas russe.

Son temps libre, ce jeune marié préfère le passer avec sa femme Veronica et leur fille, Lola, 2 ans. Il est "très calme, très humble", affirme son épouse.

- Recontruction avec les Bleus -

Cet été, les vacances en famille seront écourtées par l'Euro-2017, pour lequel il s'annonce comme une pièce maîtresse des Bleus après la retraite internationale de Parker. "Je n'aime pas ce genre de comparaison", balaie cependant l'international.

"Parker, c'est Parker", renchérit Vincent Collet. "Il faut réinventer sans lui une façon d'être performant".

"(Nando) fait partie des joueurs sur lesquels je compte pour cette reconstruction", explique le sélectionneur, soulignant sa place "très très importante" dans l'équipe.

Même son de cloche chez Nando: "On arrive vraiment à un tournant important pour l'équipe de France parce qu'on a une génération qui s'en va, celle qui a su créer tout ce qu'on a eu". Maintenant, "ça va être à nous de restructurer l'équipe".



jeudi 16 février 2017
07:52 - Westbrook a remis ça, Toronto s'accroche : ce qu'il faut retenir de la nuit - EUROSPORT.FR
NBA - La campagne historique de Russell Westbrook se poursuit. Avec un 27e triple-double et une nouvelle victoire, le meneur du Thunder continue de marquer les esprits. C'est plus difficile pour les Raptors, mais la victoire a cette fois été au rendez-vous. Du côté des Français, l'heure est au sourire pour les grands Bleus.

samedi 11 février 2017
16:36 - Basket - Equipe de France - Jacques Commères nommé DTN adjoint de la FFBB - SPORT24
Du nouveau dans les hautes sphères de la Fédération française de basket (FFBB). Depuis longtemps adjoint du sélectionneur national Vincent Collet...

vendredi 10 février 2017
15:35 - Rugby - XV de France : Michalak s'exprime sur le niveau des Bleus ! - LE10SPORT.COM
À l'occasion de l'officialisation de la candidature de la France pour la Coupe du Monde 2023, Frédéric Michalak en a profité pour glisser un mot sur l?équipe de France. Pour son premier match dans le?

samedi 04 février 2017
03:53 - Cahors. Pierre Ricard : «On est tous très déterminés à aller chercher cette victoire» - LADEPECHE.FR
Pour CahorSauzet Basket, (neuvième avec 4 victoires et 9 défaites), le déplacement de ce soir, à l'occasion de la 3e journée retour, à Albi 81 Basket (douzième et dernier avec douze défaites en douze matchs) n'est pas encore un match décisif pour le maintien mais peut offrir aux Lotois une grosse bouffée d'oxygène en cas de première victoire de la saison à l'extérieur. Des «jaunes et bleus» revigorés par leur prestation samedi dernier face au...

vendredi 03 février 2017
13:26 - Le programme des Bleus avant l'Euro 2017 - SPORTS.FR


12:34 - Toulouse. EuroBasket 2017 : trois matches amicaux pour les Bleus à Toulouse - LADEPECHE.FR
Le calendrier des matches de préparation de l?équipe de France masculine en vue de l'EuroBasket 2017 (du 31 août au 17 septembre en Finlande, Israël, Roumanie et Turquie) est désormais connu. Durant le mois d'août, les Bleus disputeront six matches de préparation en France, à Pau, Orléans et Toulouse, et deux à l?étranger, à Kaunas (Lituanie) et Berlin (Allemagne). Vincent Collet et ses hommes rallieront ensuite la Finlande pour le début de...

12:29 - Basket - Equipe de France - Les Bleus à Pau, Orléans et Toulouse - SPORT24
Patrick Beesley, le DTN de la FFBB a, ce vendredi,  présenté le calendrier des matches de préparation de l?Équipe de France masculine en...

12:02 - Eurobasket ? Les Bleus joueront six matches de préparation en France - BASKETEUROPE.COM


11:32 - Equipe de France : la Coupe du Monde et les Championnats d'Europe demeurent sur Canal+ - BASKETEUROPE.COM


dimanche 29 janvier 2017
19:59 - Handball: des Experts bien installés dans le Panthéon des sports collectifs - FRANCE24.COM

En remportant dimanche à Paris un sixième titre mondial, l'équipe de France de handball a gravé son nom sur la liste des plus grandes équipes de sport collectif de tous les temps.

Dans leur sport, les Bleus dominent avec 11 titres internationaux au total, un seul de moins que l'équipe de Norvège féminine.

Tous sports collectifs confondus, ils n'ont pas d'équivalent en France. Mais sur un plan international, ils sont encore loin des basketteurs (et basketteuses) américain(e)s, ainsi que des hockeyeurs soviétiques.

. Le référence absolue en handball... masculin

Onze titres internationaux: voilà la nouvelle marque de référence établie par l'équipe de France, répartis en 2 jeux Olympiques (2008 et 2012), 6 Championnats du monde (1995, 2001, 2009, 2011, 2015 et 2017) et 3 Euro (2006, 2010, 2014).

Les deux premiers poursuivants, la Russie (aidée par les années soviétiques) et la Suède, comptent huit titres chacun. Et l'écart s'agrandit à vue d'oeil, puisque le dernier sacre russe remonte à 2000, aux Jeux de Sydney, alors que la Suède a décroché son dernier titre au niveau continental en 2002.

En revanche, les Bleus sont une unité derrière la Norvège version féminine, qui domine à la façon des Experts le handball chez les dames. Les coéquipières de Stine Aftedal détiennent 7 couronnes européennes, 3 mondiales et 2 olympiques.

. La meilleure équipe française de tous les temps

Doublé Mondial-1998/Euro-2000 en football ou triplé magique JO-2008/Mondial-2009/Euro-2010 en handball? Il y a quelques années encore, les doutes étaient permis pour savoir qui des Bleus du foot ou des Experts du hand constituaient la plus belle épopée du sport français.

Mais depuis, Karabatic et compagnie ont convaincu les plus récalcitrants avec un nouveau triplé, dans le désordre cette fois-ci: ils ont ajouté à leur palmarès l'or aux jeux Olympiques en 2012 à Londres, alors que tout le monde les annonçait sur le déclin, puis à l'Euro-2014 et au Mondial-2015 pour détenir à nouveau toutes les couronnes du handball.

Certes, les rugbymen français ont remporté de leur côté 17 fois le Tournoi des Cinq, puis des Six nations (25 en tenant compte des victoires partagées), équivalent en modèle réduit d'un Championnat d'Europe pour l'ovalie. Mais cette compétition se dispute chaque année et le dernier succès en 2010 commence à dater. De plus, le XV de France n'a jamais été sacré champion du monde (trois finales perdues 1987, 1999, 2011).

. La Team USA a encore de la marge

Les basketteurs américains sont encore et toujours le mètre étalon dans les sports collectifs: depuis 1936, ils n'ont manqué le titre olympique que quatre fois, dont celui de 1980 lors du boycott des Jeux de Moscou. A quoi il faut ajouter cinq titres de champion du monde.

Depuis l'arrivée des stars de la NBA aux Jeux en 1992 avec la Dream Team des Michael Jordan, Karl Malone, Larry Bird ou encore Scottie Pippen, les joueurs à la bannière étoilée n'ont perdu sur l'Olympe qu'en 2004 à Athènes, avec une équipe de novices, dont LeBron James ou Carmelo Anthony.

Et que dire des huit titres olympiques et neuf mondiaux des basketteuses américaines...

Juste derrière les deux Team USA viennent les hockeyeurs soviétiques, puis russes, qui ont écrasé la concurrence (8 titres olympiques et 24 titres mondiaux) dans les années 1960, 1970 et 1980 du temps de l'URSS.

La Nouvelle-Zélande en rugby s'approche de cette perfection, avec 3 titres mondiaux en huit éditions, dont un doublé 2011-2015, et 14 succès dans le Rugby Championship. Et le Brésil en football, qui compte 5 couronnes planétaires, reste un modèle dans la compétition reine du sport roi.



19:59 - Handball: Nikola Karabatic le voulait tellement - FRANCE24.COM

Nikola Karabatic avait l'armoire pleine de tous les trophées possibles mais la figure de proue du handball français rêvait de rendre son palmarès encore plus scintillant avec un titre à domicile: quête réussie dimanche en finale du Mondial à Paris.

Il a atteint ce nouveau sommet trois jours seulement avant l'épilogue de l'affaire qui fait tache sur sa carrière éblouissante, celle des paris truqués de 2012. Le jugement en appel sera rendu mercredi.

Côté sportif, depuis ses débuts internationaux il y a quinze ans, la star d'origine serbe et croate n'a cessé d'engranger les titres. Plus de cinquante au total dont trois Ligues des champions (avec trois clubs différents), trois sacres européens, autant de médailles olympiques, dont deux en or, et donc désormais quatre Championnats du monde, après le succès dimanche contre la Norvège (33-26).

Que peut-on viser quand on a déjà tout gagné? Le meneur de jeu des Bleus (32 ans, 282 sélections, 1124 buts dont 6 en finale) ne voulait justement pas arrêter de se fixer de nouveaux objectifs pour "marquer l'histoire de (son) sport".

La défaite en finale des JO-2016 (26-28), en août contre le Danemark, l'avait profondément affectée. Mais ce Mondial était une bonne occasion de rebondir, de vivre un triomphe devant son public comme les "Costauds" l'avaient fait avant lui en 2001.

- Entre frères -

Encore trop jeune à l'époque (16 ans), "NK" avait suivi devant sa télé les exploits de ses actuels partenaires Daniel Narcisse et Thierry Omeyer.

Omeyer, l'inépuisable gardien tricolore, est aujourd'hui le seul joueur de l'histoire à avoir remporté plus de trophées internationaux que lui (10, un de plus que Karabatic, mais aussi que Narcisse et Michaël Guigou).

Cette consécration à domicile, Karabatic n'a pu la partager sur le terrain avec son jeune frère Luka. Blessé à la cheville droite en début de compétition, puis forfait pour la suite, le pivot du Paris SG (28 ans, 66 sélections) a vibré depuis les tribunes.

Mais les "frangins" auront peut-être la chance de vivre ensemble un sacre en Ligue des champions avec le PSG, l'un des derniers objectifs dans la carrière de la superstar du hand français.

Tous deux attendent aussi la décision en appel dans l'affaire des paris truqués du match Cesson-Montpellier (2012), qui sera rendue mercredi dans l'Hérault. Ils font partie des joueurs jugés.

L'aîné des Karabatic, qui a toujours nié son implication dans les paris passés, tout comme le trucage du match, risque une amende de 40.000 euros. En première instance, il avait écopé d'une amende de 10.000 euros.

La carrière de ce fils d'un ancien gardien de but international yougoslave (Branko, décédé en mai 2011) avait pâti de l'affaire. L'un de ses principaux sponsors (Betclic) avait rompu leur contrat et d'autres n'avaient par renouvelé le leur.

On a voulu "atteindre la montagne Karabatic", avait plaidé son avocat fin novembre au dernier jour du procès, alors que l'avocat général avait dénoncé "une fraude collective née dans les vestiaires".

- Rocky -

Contraint de quitter Montpellier en cours de saison 2012-2013 pour rejoindre Aix, Nikola Karabatic avait ensuite rebondi à Barcelone et en équipe de France, remportant la Ligue des champions (2015) et trois autres trophées internationaux, dont ce Mondial-2017 à domicile.

Pour réussir une entreprise dans laquelle le basketteur Tony Parker avait échoué lors de "son" Euro en 2015 (3e), Karabatic a dû arpenter un véritable parcours du combattant. Après la finale olympique, il n'avait pris qu'un seul jour de vacances, enchaînant la saison avec le Paris SG.

Mais le colosse à la barbe de hipster (1,96 m, 107 kg), père d'un petit garçon (Alek) depuis le mois d'avril, est un dur au mal et ne sait pas s'économiser.

Avant la compétition, il racontait que, petit, il s'inspirait de "Rocky", le boxeur incarné par Sylvester Stallone au cinéma, pour étoffer sa masse musculaire et s'endurcir.

"Je faisais pareil chez moi, je faisais des haltères, des pompes et des abdos. Même si c'est difficile, je prends beaucoup de plaisir dans le travail physique. Tu souffres, c'est dur, mais il y a un résultat derrière."



03:49 - CahorSauzet la tête haute - LADEPECHE.FR
Une semaine après la lourde défaite concédée à Tulle, le CSB a eu une très belle réaction hier soir au Chaudron de Sauzet en tenant tête tout au long du match au leader Val d'Albret. Les «jaunes et bleus», qui ont mené de la 5e à la 38e minute, se sont finalement inclinés la tête haute : 76 à 81. C'est le leader Val d'Albret qui prend le premier l'avantage dans cette rencontre grâce à Saez pour mener 2 à 0 à la 2e. Mais le CSB réagit aussitôt...

samedi 28 janvier 2017
17:18 - Basket - Equipe de France - Nicolas Batum encore indécis pour l?Euro 2017 - SPORT24
Nicolas Batum participera-t-il à l?Euro 2017 avec les Bleus ? Pas sûr. L?ailier international n?a pas encore pris sa décision, et il a...

11:49 - Basket - NBA - Batum : «Je ne sais pas encore si j'irai à l'Euro» - SPORT24
De passage à New York, l?ailier des Bleus et des Charlotte Hornets est revenu sur sa rencontre avec Vincent Collet et Patrick Beesley, concernant...

mercredi 25 janvier 2017
19:45 - Kevin Seraphin veut retrouver l'Equipe de France - BASKETEUROPE.COM


18:46 - Séraphin veut retrouver les Bleus cet été - SPORTS.FR


lundi 23 janvier 2017
03:52 - Cahors. «On va devoir réagir en équipe» - LADEPECHE.FR
Pas un mot au sortir des vestiaires, le profil bas était de rigueur pour tous, joueurs, dirigeants, supporters après la cuisante défaite concédée à Tulle par CahorSauzet Basket (51 points d'écart) ce samedi soir, car de mémoire d'anciens «jaunes et bleus», c'est bien la première fois qu'une équipe séniors 1 du CSB encaisse une si lourde défaite (109 à 58). On se doutait bien que les Lotois auraient les plus grosses difficultés à s'imposer à...

samedi 21 janvier 2017
11:14 - Claude Bergeaud : « Boulazac est prêt pour la Pro A ! » - BASKETEUROPE.COM


vendredi 20 janvier 2017
15:56 - Equipe de France féminine : deux tournois en France avant l'Euro - BASKETEUROPE.COM


dimanche 15 janvier 2017
15:06 - L'interview 'Back-to-Back' de Ronny Turiaf avec TrashTalk : beaucoup trop de références ! - TRASHTALK.CO


vendredi 13 janvier 2017
07:38 - Equipe de France : Vincent Collet et Patrick Beesley ont vu Nicolas Batum et appellent à la mobilisation - BASKETEUROPE.COM


jeudi 12 janvier 2017
22:00 - Vidéo - Bleus - Turiaf est "fier" de Parker - LIVEBASKET.FR
Dans un entretien exclusif accordé à PerformGroup, Ronny Turiaf qui a pris sa retraite sportive en fin d'année dernière, s'est exprimé sur Tony Parker et sur ce qu'il a apporté à l'équipe de France avant de raccrocher avec la sélection tricolore l'été der

15:19 - A Chypre, un café offre "un terrain neutre" pour la paix - FRANCE24.COM

Une zone quasi-inhabitée et gérée par les Casques bleus de l'ONU: drôle d'endroit pour un café, mais ce "terrain neutre" est devenu le lieu où Chypriotes grecs et turcs peuvent surmonter leurs divisions et s'inventer un destin commun.

Pour s'asseoir à la terrasse de "Home for Cooperation", il faut d'abord passer un poste de contrôle, montrer ses papiers d'identité et entrer dans la "ligne verte" qui coupe en deux Nicosie, la dernière capitale divisée d'Europe depuis la chute du mur de Berlin.

"Nous sommes situés dans la zone tampon de l?île, démilitarisée. C'est une situation anormale, mais en y installant le café, nous avons essayé de le rendre plus normal et accessible" à tous les Chypriotes, explique Hayriye Ruzgar, 25 ans, l'une des responsables de Home for Cooperation.

Chypriote turque, Hayriye parle sous le regard approbateur de sa collègue chypriote grecque. Car ici, les responsabilités sont partagées comme sur une éventuelle île unifiée. "C?est une bonne façon de montrer que nous pouvons travailler ensemble", affirme Lefkia Heracleous, 37 ans.

Initié par des enseignants, Home for Cooperation a été inauguré en mai 2011, huit ans après l?ouverture du poste de contrôle qui a enfin permis aux habitants de Nicosie de traverser la ligne de démarcation.

L?intérieur du café se veut paisible, propice au dialogue: un salon décoré d?une bibliothèque, de larges photographies, de lampes et de meubles en bois, tandis que quelques notes de jazz se jouent en arrière-fond.

Ces jours-ci, on y discute beaucoup des espoirs provoqués par les négociations qui se tiennent depuis le début de la semaine à Genève entre les dirigeants des deux parties de l'île.

Dans le bâtiment, se succèdent des cours de grec, de turc, d?anglais, de salsa ou de Tai chi. Certains soirs, le café accueille des concerts ou des conférences organisées par des ONG. "Lorsque nous avons commencé, les professeurs avaient seulement quelques élèves. Maintenant il y a cinq classes de turc et trois de grec", se réjouit Lefkia Heracleous.

"C?est facile de venir ici et c?est l?occasion de rencontrer des Chypriotes grecs", confie Sultan Cavusoglu, l'une des élèves des cours d'anglais, qui attirent surtout des femmes chypriotes turques.

"Nous avons les mêmes plats, le même soleil, c'est important qu'on puisse aussi parler la même langue", dit Marina Payiatsou, une Chypriote grecque venue prendre des cours de turc.

- Trop tard? -

Sur l'île, d'autres initiatives ont vu le jour au sein de la société civile pour favoriser les rencontres et le dialogue autour d?activités comme des balades en vélo, le tango ou le basket-ball.

Depuis 2006, Peaceplayers permet ainsi à plus de 200 joueurs de 12 à 20 ans de dribbler et shooter ensemble. "Au début, les enfants sont timides, puis ils s?aperçoivent qu?ils ont plus en commun que ce qu?ils pensaient", raconte Jessica Walton, une Américaine membre de l?organisation depuis deux ans.

Même si ces gamins ne parlent pas la même langue, "ça ne leur prend pas beaucoup de temps" pour s'apprivoiser, ajoute la jeune femme de 26 ans vêtue d?un jogging.

De telles initiatives restent cependant limitées, tant la défiance est profonde plus de 40 ans après la division de l'île. Un traumatisme lié à l'invasion, à l?été 1974, par l'armée turque de la partie nord de l'île en réaction à un coup d'Etat visant à rattacher le pays à la Grèce, perçu comme une menace pour la minorité turcophone. Cette invasion a provoqué le déplacement de dizaines de milliers de personnes entre le Nord et le Sud, abandonnant leurs biens du jour au lendemain.

Comme beaucoup de Chypriotes, Sultan Cavusoglu, 40 ans, est née dans une île divisée. Elle a entendu des récits sur la vie avant le conflit et a cru un jour à une réconciliation. Aujourd'hui, désenchantée, elle pense qu' "il est trop tard pour reconnecter les peuples".

L'optimisme des pro-réunification a été douché par l'échec en 2004 du plan proposé par l'ONU. Soumis à référendum, il avait été largement approuvé par les Chypriotes turcs mais rejeté par leurs voisins hellénophones.

"Ils sont devenus des étrangers les uns pour les autres", constate Hayriye Ruzgar. Mais, avec le temps, "les gens s'interrogent de plus en plus et réalisent qu'on ne peut pas continuer comme ça pour l'éternité".

Une avancée des négociations à Genève représenterait une étape qu'il faudrait ensuite faire accepter au peuple, car, selon elle, "faire la paix ne se résume pas à une signature".



mardi 10 janvier 2017
07:17 - Basket - NBA - Ajinça : «L?équipe de France, c?est terminé» - SPORT24
Après avoir déjà annoncé son intention de ne plus revenir chez les Bleus il y a trois semaines, le pivot de la Nouvelle Orléans a confirmé, pour...

dimanche 08 janvier 2017
09:59 - Equipe de France, la SIG, les finales perdues? Vincent Collet se confie sur SFR Sport - BASKETEUROPE.COM


jeudi 05 janvier 2017
10:53 - Frank Ntilikina en vedette dans le New York Times - BASKETEUROPE.COM





























Contact     | Mentions Légales     | Charte cookies     | © Copyright of Livebasket.fr