Basket

 | Livefoot  | Rugby  | Tennis  | LiveSport  | Mercato  | Actu
LIVEBASKET.fr
mardi 17 mai 2016
18:20 - Boris Diaw : un possible départ des Spurs ? - BASKETSESSION.COM


lundi 16 mai 2016
14:40 - Boris Diaw n'a jamais cherché à être All-Star - BASKETSESSION.COM


lundi 09 mai 2016
13:02 - Boris Diaw plus fort que le buzzer - BASKETSESSION.COM


samedi 07 mai 2016
12:16 - Pour faire maigrir Boris Diaw, Popovich l'envoie tâter du garbage time : parce que le régime c'est mort ' - TRASHTALK.FR


vendredi 06 mai 2016
22:02 - Boris Diaw, la tactique de Gregg Popovich pour le faire mincir ! - BASKETSESSION.COM


dimanche 24 avril 2016
22:25 - NBA: San Antonio, premier qualifié pour les demi-finales de conférence - FRANCE24.COM

San Antonio est la première équipe à avoir empoché son billet pour les demi-finales de conférence, l'équivalent des quarts de finale des play-offs NBA, en battant Memphis 116 à 95 pour la quatrième fois en autant de matches, dimanche.

Les Spurs ont remporté leur premier tour quatre victoires à zéro face à des Grizzlies décimés par les blessures, notamment celle touchant leur joueur vedette Marc Gasol.

Au prochain tour, les Spurs devraient retrouver Oklahoma City et ses fines gâchettes Russell Westbrook et Kevin Durant, qui mènent trois victoires à une face aux Dallas Mavericks.

La franchise texane, qui a réalisé la meilleure saison régulière de son histoire (67 v-15 d), a été accrochée jusqu'à la pause (47-45), avant de prendre le large durant le troisième quart-temp

Son avance a rapidement grimpé à treize points (66-53), grâce notamment à son meneur français Tony Parker, auteur de 16 points en 21 minutes, à Kawhi Leonard (21 pts) et à LaMarcus Aldridge (15 pts, 10 rbds).

Gregg Popovich, qui a conduit son équipe en demi-finales de conférence pour la quinzième fois depuis 1996, a pu faire tourner son effectif et ménager ses titulaires en fin de rencontre. Les remplaçants des Spurs, sous la conduite de Boris Diaw (7 pts et 3 passes décisives) ont stabilisé l'écart à vingt points dans le plus grand silence.

Le match a été interrompu pendant une vingtaine de minutes durant la deuxième période, en raison d'une coupure générale d'électricité.



mardi 19 avril 2016
13:30 - Finale de conférence Ouest 2006 ? Game 1 : Boris Diaw scora 34 points - BASKETRETRO.COM


samedi 16 avril 2016
14:45 - NBA: Mahinmi, Batum, Parker et Diaw, quatre Bleus encore en lice lors des play-offs - FRANCE24.COM

Après l'éreintante saison régulière, quatre Français, Ian Mahinmi (Indiana), Nicolas Batum (Charlotte), Tony Parker et Boris Diaw (San Antonio), participeront aux play-offs NBA qui débutent samedi dans l'espoir de décrocher le titre NBA début juin.

. Ian Mahinmi (Indiana)

L'ancien joueur de Pau-Orthez détient, avec Paul George (23,1 points par match, nouveau record personnel), les clefs du duel du 1er tour entre les Pacers et les Toronto Raptors.

Devenu titulaire indiscutable cette saison, le pivot français (9,3 points et 7,1 rebonds en moyenne par match) va devoir jouer des coudes pour s'imposer face aux puissants DeMar DeRozan et DeMarre Carroll.

Les Pacers ont l'énorme avantage d'avoir l'expérience des play-offs (21e participation depuis 1990, plus qu'aucune équipe à l'Est), tandis que les Raptors n'ont plus dépassé le 1er tour depuis 2001.

Mais la seule franchise canadienne de NBA qui a fini la saison régulière avec 56 victoires (2e) est favorite grâce à son énorme potentiel offensif.

. Nicolas Batum (Charlotte)

Et si "Batman" arrivait à offrir une victoire en play-offs, voire mieux, aux Hornets qui ont fini la saison régulier à un rythme digne d'un prétendant au titre avec 25 victoires en 34 matches ?

"On est ambitieux, pourquoi ne pas créer une surprise ?", espère l'ailier français, arrivé l'été dernier à Charlotte après sept saisons à Portland.

"Nous sommes une bonne équipe. Charlotte n'a pas gagné un match de play-offs depuis longtemps (2002, NDLR) et on ne veut pas que cela continue", insiste-t-il.

Lors de leurs dernières apparitions en phase finale, les Hornets furent "balayés" dès le premier tour 4 victoires à 0, par Orlando puis Miami.

Ils retrouvent le Heat qui, au contraire de Charlotte, a fini la saison régulière difficilement avec 19 victoires et 10 défaites depuis mi-février et le début de l'indisponibilité de Chris Bosh.

Avantage à la jeunesse et à l'enthousiasme de Charlotte.

. Tony Parker et Boris Diaw (San Antonio)

Même si ses deux Français n'ont pas eu leur rendement des deux dernières saisons, San Antonio a réalisé la meilleure saison régulière de son histoire (67 v-15 d) et égalé le record des Boston Celtics de Larry Bird qui avaient remporté 40 de leurs 41 matches à domicile en 1985-86.

"Gagner autant de matches à domicile n'est pas quelque chose de facile, cela nous donne confiance", a assuré Tony Parker qui a fini la saison avec des moyennes de 11,9 points et 5,3 passes par match, bien inférieures à ses moyennes depuis ses débuts NBA (16,6 pts et 5,9 passes par match).

"Je me sens bien, bien mieux que l'an dernier, où j'ai abordé les play-offs avec des pépins", a-t-il cependant insisté.

Les Spurs, éliminés au 1er tour la saison dernière par les Clippers (4 victoires à 3) sont les grands favoris de leur duel contre les Memphis Grizzlies, décimés par les blessures, qui ont perdu dix de leurs onze derniers matches.

Programme du premier tour des play-offs de la Ligue nationale de basket-ball (NBA):

. Conférence Est

Cleveland - Detroit

Match N.1, 17 avril: Cleveland - Detroit

Match N.2, 20 avril: Cleveland - Detroit

Match N.3, 22 avril: Detroit - Cleveland

Match N.4, 24 avril: Detroit - Cleveland

Match N.5, 26 avril (si besoin): Cleveland - Détroit

Match N.6, 28 avril (si besoin): Detroit - Cleveland

Match N.7, 30 avril (si besoin): Cleveland - Detroit

Toronto - Indiana

Match N.1, 16 avril: Toronto - Indiana

Match N.2, 18 avril: Toronto - Indiana

Match N.3, 21 avril: Indiana - Toronto

Match N.4, 23 avril: Indiana - Toronto

Match N.5, 26 avril (si besoin): Toronto - Indiana

Match N.6, 29 avril (si besoin): Indiana - Toronto

Match N.7, 1er mai (si besoin): Toronto - Indiana

Miami - Charlotte

Match N.1, 17 avril: Miami - Charlotte

Match N.2, 20 avril: Miami - Charlotte

Match N.3, 23 avril: Charlotte - Miami

Match N.4, 25 avril: Charlotte - Miami

Match N.5, 27 avril (si besoin): Miami - Charlotte

Match N.6, 29 avril (si besoin): Charlotte - Miami

Match N.7, 1er mai (si besoin): Miami - Charlotte

Atlanta - Boston

Match N.1, 16 avril: Atlanta - Boston

Match N.2, 19 avril: Atlanta - Boston

Match N.3, 22 avril: Boston - Atlanta

Match N.4, 24 avril: Boston - Atlanta

Match N.5, 26 avril (si besoin): Atlanta - Boston

Match N.6, 28 avril (si besoin): Boston - Atlanta

Match N.7, 30 avril (si besoin): Atlanta - Boston

. Conférence Ouest

Golden State - Houston

Match N.1, 16 avril: Golden State - Houston

Match N.2, 18 avril: Golden State - Houston

Match N.3, 21 avril: Houston - Golden State

Match N.4, 24 avril: Houston - Golden State

Match N.5, 27 avril (si besoin): Golden State - Houston

Match N.6, 29 avril (si besoin): Houston - Golden State

Match N.7, 1er mai (si besoin): Golden State - Houston

San Antonio - Memphis

Match N.1, 17 avril: San Antonio - Memphis

Match N.2, 19 avril: San Antonio - Memphis

Match N.3, 22 avril: Memphis - San Antonio

Match N.4, 24 avril: Memphis - San Antonio

Match N.5, 26 avril (si besoin): San Antonio - Memphis

Match N.6, 28 avril (si besoin): Memphis - San Antonio

Match N.7, 30 avril (si besoin): San Antonio - Memphis

Oklahoma City - Dallas

Match N.1, 16 avril: Oklahoma City - Dallas

Match N.2, 18 avril: Oklahoma City - Dallas

Match N.3, 21 avril: Dallas - Oklahoma City

Match N.4, 23 avril: Dallas - Oklahoma City

Match N.5, 25 avril (si besoin): Oklahoma City - Dallas

Match N.6, 28 avril (si besoin): Dallas - Oklahoma City

Match N.7, 30 avril (si besoin): Oklahoma City - Dallas

Los Angeles Clippers - Portland

Match N.1, 17 avril: Los Angeles Clippers - Portland

Match N.2, 20 avril: Los Angeles Clippers - Portland

Match N.3, 23 avril: Portland - Los Angeles Clippers

Match N.4, 25 avril: Portland - Los Angeles Clippers

Match N.5, 27 avril (si besoin): Los Angeles Clippers - Portland

Match N.6, 29 avril (si besoin): Portland - Los Angeles Clippers

Match N.7, 1er mai (si besoin): Los Angeles Clippers - Portland

NB: chaque série se dispute au meilleur des 7 matches



mercredi 13 avril 2016
20:51 - Basket ? NBA ? Spurs : Diaw de retour, six cadres au repos - INFOBASKET.FR


09:23 - Thierry Henry : « Boris Diaw peut faire ce qu'il veut sur un terrain » - BASKETSESSION.COM


mardi 12 avril 2016
14:35 - Basket - NBA : Tony Parker juge la situation de Boris Diaw ! - LE10SPORT.COM
Alors que Boris Diaw est blessé, Tony Parker a fait le point sur la situation de son coéquipier. Issus de la même génération, Tony Parker et Boris Diaw sont très proches. Entre l?équipe de France et?

dimanche 10 avril 2016
15:57 - Basket - NBA - Boris Diaw forfait pour Spurs-Warriors - SPORT24


15:57 - Basket ? NBA ? Boris Diaw forfait pour Spurs-Warriors - INFOBASKET.FR


10:25 - NBA: Golden State s'offre un rendez-vous avec l'histoire - FRANCE24.COM

Golden State a rendez-vous avec l'histoire dimanche dans la salle de son plus grand rival cette saison, San Antonio: en cas de victoire, les Warriors égaleront l'incroyable record des Chicago Bulls de Michael Jordan, vainqueurs de 72 matches en 1995-96.

Le champion en titre qui a perdu de sa superbe ces dernières semaines, comme l'ont montré ses défaites à domicile face à Boston et Minnesota, a arraché dans la douleur sa 71e victoire de la saison sur le parquet de Memphis (100-99).

Distancée encore de dix points à six minutes de la sirène (90-80), la franchise d'Oakland a assommé les Grizzlies dans les deux dernières minutes grâce à Draymond Green, déchaîné en défense et auteur du panier de la victoire.

"Draymond (Green) est celui qui est le plus motivé par le record, c'est lui qui en parle le plus", a confirmé son entraîneur à l'issue de la rencontre.

Depuis quelques semaines déjà, Steve Kerr est pris au piège de ce fameux record: il sent que certains cadres de son équipe auraient besoin de souffler un peu avant les play-offs qui débutent dans une semaine, mais ses joueurs ne veulent pas lâcher le morceau si près du but.

"Personnellement, je me fous de ce record (...) mon but est qu'on aborde les play-offs en étant frais, c'est pour cela que je limite la présence des joueurs sur le parquet à 33-35 minutes", a concédé Kerr, qui était l'un des coéquipiers de Michael Jordan dans les Chicago Bulls de 1995-96.

S'ils veulent battre le record des Bulls, Stephen Curry et ses coéquipiers doivent remporter leurs deux derniers matches, dimanche à San Antonio et mercredi à domicile face à Memphis.

- Chicago espère encore -

Le choc dimanche contre les Spurs, qui pourrait être la répétition générale de la finale de la conférence Ouest fin mai, s'annonce délicat.

La franchise texane, 2e de la conférence Ouest après elle aussi une saison-record dans son histoire (65 v-14 d), est invaincue depuis mars 2015 dans sa salle et peut devenir la première dans l'histoire à rester invaincu à domicile en saison régulière.

Plus inquiétant pour les Warriors, ils ne se sont plus imposés à San Antonio en saison régulière depuis... 1997!

Le mois dernier, ils s'y sont inclinés 97 à 79, mais l'international français Boris Diaw, qui leur avait posé bien des problèmes, sera absent pour ménager des adducteurs douloureux en vue des play-offs.

"Cela va être un match difficile, il va falloir jouer intelligemment, c'est une sacrée équipe comme le montre leur bilan à domicile", a admis Curry, meilleur joueur de la saison 2014-15 et meilleur marqueur de la saison en cours.

De son côté, Chicago a arraché le droit d'espérer encore un peu en venant à bout des Cleveland Cavaliers de LeBron James 105 à 102.

"King James" a éclipsé avec ses 33 points Jimmy Butler (21 points), mais les remplaçants de Chicago ont fait la différence avec leurs 44 points, dont un cinglant 13-0 durant le 4e quart-temps qui a mis KO les "Cavs".

Les Bulls (40 v-40 d) doivent remporter leurs deux derniers matches et compter sur des défaites d'Indiana (42 v-37 d) lors de ses trois derniers matches pour décrocher un improbable billet pour les play-offs.

Les Pacers qui reçoivent dimanche les Brooklyn Nets, peuvent, en cas de victoire, priver les Bulls des play-offs pour la première fois depuis 2008.

Résultats et classements du Championnat nord-américain de basket-ball (NBA) après les matchs de samedi:

Sacramento - Oklahoma City 114 - 112

Portland - Minnesota 105 - 106

Chicago - Cleveland 105 - 102

Atlanta - Boston 118 - 107

Memphis - Golden State 99 - 100

La Nouvelle-Orleans - Phoenix 100 - 121



vendredi 08 avril 2016
21:05 - NBA: à San Antonio, Popovich laisse ses cadres au repos - FRANCE24.COM

L'entraîneur des San Antonio Spurs Gregg Popovich a décidé de laisser au repos ses cadres pour le match contre les Denver Nuggets vendredi, dans la perspective des play-offs NBA qui débutent le 16 avril.

Popovich se passera de son cinq majeur à l'exception de Tim Duncan, à savoir Kawhi Leonard, LaMarcus Aldridge, Danny Green et Tony Parker, tandis que Boris Diaw est touché aux adducteurs.

Les Spurs, battus par Golden State 112 à 101 jeudi, ne peuvent plus déloger les Warriors de la première place de la conférence Ouest.

Ils affichent un bilan de 65 victoires et 13 défaites, record dans l'histoire de la franchise texane, contre 70 victoires et neuf défaites pour Golden State.

Popovich s'est déjà passé de plusieurs de ses titulaires fin mars pour des matches à l'extérieur à Oklahoma City et Memphis.

Les Spurs reçoivent lundi les Warriors, puis Oklahoma City mercredi, leurs derniers matches à domicile en saison régulière: s'ils gagnent lors de ces deux matches, ils seront restés invaincus à domicile pendant toute la saison 2015-16, du jamais-vu dans l'histoire de la NBA.



18:33 - Boris Diaw veut aller dans l'espace - BASKETSESSION.COM


jeudi 07 avril 2016
12:35 - Basket - Insolite : Boris Diaw et son étonnant projet d'aller dans l'espace ! - LE10SPORT.COM
À 33 ans, la fin de carrière se rapproche petit à petit pour Boris Diaw. Mais, après sa vie sur les parquets de NBA, le joueur de San Antonio aurait déjà quelques projets, certains très?

mardi 05 avril 2016
19:19 - Basket - NBA - Boris Diaw manquera trois matches - SPORT24


19:19 - Basket ? NBA ? Boris Diaw manquera trois matches - INFOBASKET.FR


15:13 - Boris Diaw préservé en vue des playoffs - BASKETSESSION.COM


vendredi 01 avril 2016
12:35 - Basket : La petite confidence de Boris Diaw sur son avenir en équipe de France ! - LE10SPORT.COM
Interrogé sur la possibilité de prendre sa retraite internationale au terme des Jeux Olympiques, Boris Diaw s'est confié. « Je veux m'arrêter après les Jeux olympiques au Brésil. Il y a deux ou trois?

mercredi 30 mars 2016
10:35 - Basket - NBA : Nicolas Batum et son plus grand défaut? - LE10SPORT.COM
Avec Tony Parker et Boris Diaw, Nicolas Batum est l'autre tête d'affiche française en NBA. Le joueur de Charlotte qui s'est d'ailleurs exprimé sur quelques unes de ses qualités. L?été dernier,?

mardi 29 mars 2016
12:45 - NBA: les chances de play-offs s'maneuisent pour les Chicago Bulls - FRANCE24.COM

Les Chicago Bulls ont compromis encore un peu plus leurs chances de qualification pour les play-offs après leur défaite à domicile face aux Atlanta Hawks 102 à 100, lundi.

Il ne reste plus que neuf matches de saison régulière aux Bulls pour sauver leur saison et éviter de manquer les play-offs pour la première fois depuis 2008, mais sur ce qu'ils ont montré contre les Hawks, la participation à la phase finale du Championnat 2015-16 à partir de la mi-avril ressemble de plus en plus à une mission impossible.

Depuis février, les sextuples champions NBA, privés de Joakim Noah, blessé, sont en pleine débandade : ils ont perdu 11 de leur 17 matches et affichent un bilan négatif pour la première fois de la saison (36 v-37 d).

Ils ont pourtant débuté la rencontre idéalement pour compter 16 points d'avance sur les Hawks qui ont, eux, leur billet pour les play-offs quasiment en poche, mais Jeff Teague (26 pts), Paul Millsap (11 pts, 11 rbds) et Al Horford (14 pts, 10 rbds) ont remis sur les rails leur équipe qui s'est offert à son tour un avantage de 15 points.

Les Bulls, sous l'impulsion de Derrick Rose (20 pts) et Pau Gasol (19 pts, 11 rbds), sont certes revenus à égalité (93-93) à 1 minute et 40 secondes de la sirène, mais une série de maladresses et de mauvais choix leur a coûté la victoire.

"On s'est battu jusqu'au bout et on va continuer", a déclaré Fred Hoiberg, l'entraîneur des Bulls, assis sur un siège éjectable pour sa première saison à la tête de la franchise rendue célèbre par Michael Jordan.

"On traverse une mauvaise passe, il faut continuer à y croire et être sûr qu'on tire tous dans la même direction", a espéré Rose.

Les San Antonio Spurs, eux, n'ont pas ce genre de problèmes : même privés de leur "Big Three" (Tim Duncan, Tony Parker, Manu Ginobili) et de Kawhi Leonard, ils ont étrillé les Memphis Grizzlies dans leur salle (101-87), leur 62e victoire de la saison.

Il ne leur manque plus qu'une victoire pour égaler la meilleure saison régulière de leur histoire, réalisée en 2005-06 (63 victoires, 19 défaites).

Les Lakers ont sombré à Salt Lake City (123-75), ce qui a permis à Utah de consolider sa 7e place à l'Ouest avec une 37e victoire, mais Dallas s'est aussi imposé à Denver (97-88) et reste sur les talons du Jazz.

. Le joueur du jour: Russell Westbrook. A Toronto, la fine gâchette d'Oklahoma City a contribué à la huitième victoire consécutive du Thunder, la 54e en 74 matches, avec 26 points, onze rebonds et douze passes décisives, soit son 16e "triple double" (trois catégories de statistiques à dix unités et plus) de la saison. Il faut remonter à 1988-89 pour trouver un joueur qui a réussi plus de "triple-double" que lui : il s'agit de Magic Johnson qui en avait collectionné 17. Le N.0 d'OKC a terminé le mois de mars avec sept "triple-double", un record sur un mois, comme Michael Jordan en avril 1989. Son alter ego Kevin Durant a lui inscrit 34 points et a enchaîné un 59e match de suite à 20 points et plus, soit la plus longue série du genre depuis les 63 matches de Kobe Bryant entre décembre 2005 et novembre 2006.

. Le chiffre du jour: 48, les points d'écart entre Utah et les Lakers (123-75), soit le record égalé pour la plus lourde défaite de l'histoire de la célèbre franchise californienne. C'est aussi la plus lourde défaite jamais subie par le futur retraité Kobe Bryant qui a marqué 5 points en 28 minutes (1 sur 11 au tir) et la plus large victoire jamais enregistrée par Utah.

. Le Français du jour: Rudy Gobert. Le pivot d'Utah s'est régalé contre des catastrophiques Lakers: il a capté 19 rebonds, distillé quatre passes décisives, réussi deux contres et marqué huit points en 28 minutes. Boris Diaw a marqué 13 points et capté 6 rebonds en 21 minutes à Memphis, tandis que Tony Parker, ménagé par son entraîneur, est resté à San Antonio.

Résultats et classements du Championnat nord-américain de basket-ball (NBA) après les matches disputés lundi:

LA Clippers - Boston 114 - 90

Miami - Brooklyn 110 - 99

Toronto - Oklahoma City 100 - 119

Portland - Sacramento 105 - 93

Denver - Dallas 88 - 97

Utah - LA Lakers 123 - 75

Chicago - Atlanta 100 - 102

Memphis - San Antonio 87 - 101

Minnesota - Phoenix 121 - 116

La Nouvelle-Orleans - New York 99 - 91

Les classements :

. Conférence Est:

%V J G P

1. Cleveland 71,2 73 52 21 QUALIFIE POUR LES PLAY-OFFS

2. Toronto 67,1 73 49 24 QUALIFIE POUR LES PLAY-OFFS

3. Atlanta 60,0 75 45 30

4. Miami 58,9 73 43 30

5. Boston 58,1 74 43 31

6. Charlotte 57,5 73 42 31

7. Indiana 53,4 73 39 34

8. Detroit 52,7 74 39 35

9. Washington 49,3 73 36 37

. Chicago 49,3 73 36 37

11. Orlando 41,1 73 30 43

12. Milwaukee 40,5 74 30 44

13. New York 40,0 75 30 45

14. Brooklyn 28,8 73 21 52

15. Philadelphie 12,2 74 9 65

. Conférence Ouest:

%V J G P

1. Golden State 90,4 73 66 7 QUALIFIE POUR LES PLAY-OFFS

2. San Antonio 83,8 74 62 12 QUALIFIE POUR LES PLAY-OFFS

3. Oklahoma City 70,3 74 52 22 QUALIFIE POUR LES PLAY-OFFS

4. LA Clippers 63,0 73 46 27 QUALIFIE POUR LES PLAY-OFFS

5. Memphis 55,4 74 41 33

6. Portland 52,0 75 39 36

7. Utah 50,0 74 37 37

8. Houston 48,6 74 36 38

. Dallas 48,6 74 36 38

10. Denver 41,3 75 31 44

11. Sacramento 39,2 74 29 45

12. La Nouvelle-Orleans 37,0 73 27 46

13. Minnesota 33,8 74 25 49

14. Phoenix 27,0 74 20 54

15. LA Lakers 20,3 74 15 59



dimanche 20 mars 2016
10:05 - NBA: San Antonio fait tomber Golden State de son piédestal - FRANCE24.COM

Les San Antonio Spurs sont sortis vainqueurs samedi du très attendu choc contre les Golden State Warriors (87-79) et ont peut-être trouvé la solution pour mettre fin au règne de la franchise d'Oakland

.Les San Antonio Spurs sont sortis vainqueurs samedi du très attendu choc contre les Golden State Warriors (87-79) et ont peut-être trouvé la solution pour mettre fin au règne de la franchise d'Oakland

Depuis le début de la saison 2015-16, Golden State affiche une forme insolente et collectionne les records (meilleur début de saison de l'histoire, plus longue série de victoires consécutives à domicile) et autres exploits, mais Stephen Curry et ses coéquipiers n'ont pas réussi à mettre fin à une humiliante série de défaites à San Antonio.

Le champion NBA en titre ne s'est plus imposé dans la salle des Spurs depuis le 14 février 1997, soit 33 défaites de suite, ce qui n'est pas un bon présage si les deux équipes devaient se retrouver, comme beaucoup l'anticipent et l'espèrent, en finale de conférence en mai.

Mais plus inquiétant encore pour Golden State, Gregg Popovich a peut-être trouvé la stratégie gagnante pour empêcher Curry d'emballer les matchs et d'empiler les paniers à trois points.

"On a cette fois essayé de ralentir le jeu et de contrôler le plus possible le ballon", a résumé Tony Parker, le meneur français des Spurs.

"Tout le monde cherche une solution face à eux, je ne dis pas qu'on a trouvé, mais en tous cas, cela s'est bien mieux passé que lors de notre dernière rencontre", a-t-il noté, en référence à la lourde défaite de son équipe à Oakland (120-90) le 25 janvier.

- 'On s'en remettra' -

Golden State, l'équipe la plus prolifique de NBA, n'a ainsi pas marqué le moindre point lors des deux dernières minutes de la rencontre et Curry a été limité à 14 points au total avec une réussite famélique (4 sur 18 au tir et seulement 1 sur 12 à trois points).

"On s'en remettra", a-t-il aussitôt réagi.

"Cela ne change en rien nos ambitions pour cette saison. Ils ne nous ont pas laissé d'espace et ils nous ont mis dans des positions difficiles pour tirer", a souligné le meilleur joueur de la saison 2014-15 qui devrait facilement conserver son trophée de MVP.

Côté Spurs, LaMarcus Aldridge a fini la rencontre avec 26 points, Kawhi Leonard en a ajouté 18 et Boris Diaw, titularisé à la place de Tim Duncan, a apporté 14 points et 8 rebonds.

Grâce à cette victoire, la 59e en 69 matchs, San Antonio a égalé les Chicago Bulls de Michael Jordan qui avaient remporté 44 victoires de suite en domicile entre 1995 et 1996.

Ils ont surtout infligé à Golden State sa septième défaite de la saison pour 62 victoires, un revers qui pourrait empêcher la franchise d'Oakland de réaliser la meilleure saison régulière de l'histoire et améliorer le record des Chicago Bulls de 1995-96 (72 v-10 d).

- LeBron James battu à Miami -

Steve Kerr, l'entraîneur des Warriors, refusait de s'en inquiéter: "Je ne pourrais pas être plus fier de mes joueurs: on a disputé notre neuvième match en 14 jours et on était privés de trois joueurs importants", a-t-il rappelé, en référence aux absences d'Andrew Bogut, Festus Ezeli et Andre Iguodala.

D'ici la fin de la saison régulière mi-avril, Spurs et Warriors vont s'affronter encore deux fois, le 7 avril à Oakland et trois jours plus tard à San Antonio.

Cette affiche royale, présentée comme le match de saison régulière le plus relevé de l'histoire si l'on prend en compte le bilan des deux équipes (82% de victoires à elles deux), a rélégué au second plan le retour de LeBron James à Miami, où il a remporté deux titres et passé quatre saisons entre 2010 et 2014.

Les Cleveland Cavaliers, qualifiés pour les play-offs depuis vendredi, se sont lourdement inclinés face au Heat (122-101) malgré les 26 points (13 sur 20 au tir) de "King James". Dwyane Wade est devenu de son côté le 41e joueur de l'histoire de la NBA à dépasser le chiffre des 20.000 points.

Résultats et classements du Championnat nord-américain de basket-ball (NBA) après les matches disputés samedi:

San Antonio - Golden State 87 - 79

Atlanta - Houston 109 - 97

Miami - Cleveland 122 - 101

Detroit - Brooklyn 115 - 103

Indiana - Oklahoma City 111 - 115

Washington - New York 99 - 89

Chicago - Utah 92 - 85

Memphis - LA Clippers 113 - 102

Charlotte - Denver 93 - 101



09:21 - Top 10 : Boris Diaw se fait dunker dessus - BASKETSESSION.COM


mercredi 16 mars 2016
08:44 - NBA : San Antonio punit les Clippers - OUEST-FRANCE.FR
San Antonio, qui restait sur une série de trois victoires, en a ajouté une quatrième face aux Clippers de Los Angeles. Un score sans appel (108-87). Même si Tony Parker et Boris Diaw (2 et 0 points) n...

lundi 14 mars 2016
13:00 - Nostalgie : La sublime passe de Boris Diaw avec Pau-Orthez - BASKETSESSION.COM


09:00 - Le duel fantastique Steve Nash ? Chris Paul en 2008 - BASKETRETRO.COM


mercredi 09 mars 2016
09:35 - Quand Thierry Henry, Tony Parker et Boris Diaw parlent de Kobe? - BASKETSESSION.COM


dimanche 06 mars 2016
07:45 - NBA: retours gagnants pour Butler et Ginobili - FRANCE24.COM

Après un mois d'absence sur blessure, Jimmy Butler et Manu Ginobili ont réussi des retours tonitruants qui ont offert des victoires importantes à Chicago et San Antonio, samedi.

En son absence, les Bulls ont plongé à la 9e place de la conférence Est et compromis leurs chances de qualifications pour les play-offs.

Butler, victime d'une entorse à un genou le 5 février, était attendu et n'a pas déçu: le meilleur marqueur des Bulls a marqué 24 points et capté 11 rebonds qui ont offert une 31e victoire cette saison face aux Houston Rockets (108-100).

Avec son retour, les Bulls, en pleine tourmente et décimés par les blessures, peuvent espérer des lendemains qui chantent.

Il a en tout cas déjà réussi à briser une spirale négative: les Bulls restaient sur quatre défaites consécutives et avaient perdu neuf de leurs 12 derniers matches.

De son côté, Houston a concédé sa 32e défaite en 62 matches malgré les 36 points de James Harden, mais reste 8e de la conférence Ouest.

Ginobili a fait encore plus fort: à 38 ans, l'arrière argentin des Spurs a marqué 22 points en seulement quinze minutes (8 sur 11 au tir) et réussi son meilleur match de la saison.

Il n'était plus apparu dans le Championnat NBA depuis le 3 février: il avait dû être opéré d'urgence d'un testicule après avoir reçu un coup de genou involontaire d'un adversaire lors de la victoire des Spurs face à La Nouvelle-Orléans (110-97).

Les Spurs, à la différence des Bulls, n'attendaient pas désespérément le retour de leur arrière emblématique âgé de 38 ans.

Il sont 2e de la conférence Ouest avec 53 victoires en 62 matches, et seul le champion NBA en titre Golden State fait mieux (55 v-5 d).

Les New York Knicks qui restaient sur trois défaites de suite et qui ont plongé à la 13e place de la conférence Est, ont dominé les Détroit Pistons (102-89).

. Le chiffre du jour: 39, les victoires consécutives de San Antonio dans leur salle. Vainqueurs des Sacramento Kings samedi, les Spurs ne se sont plus inclinés à l'AT&T Center depuis le 12 mars 2015 (128-125 contre Cleveland après prolongation). Ils ont remporté tous leurs matches à domicile cette saison (30), soit la troisième plus longue série dans la même saison de l'histoire). San Antonio ne détient pas le record pour la plus longue série de victoires à domicile: il appartient à Golden State qui a enchaîné une 44e victoire jeudi après son succès devant Oklahoma City (121-106) et égalé ainsi les Chicago Bulls de Michael Jordan (44 victoires en 1995 et 1996).

. Le revenant du jour: Michael Beasley. Recruté par les Houston Rockets vendre

. Le Français du jour: Boris Diaw. Titularisé en l'absence de Tim Duncan et de LaMarcus Aldridge contre Sacramento (104-94), l'international français des Spurs a marqué 11 points et délivré six passes décisives en 30 minutes. Tony Parker a connu beaucoup moins de réussite au tir (2 pts, 1 sur 6), mais a distillé sept passes.




























Partenaires :

Contact     | © Copyright of Livebasket.fr