Basket

 | Livefoot  | Rugby  | Tennis  | LiveSport  | Mercato  | Actu
LIVEBASKET.fr
vendredi 26 mai 2017
01:14 - Brandon Ingram est le seul joueur 'intouchable' aux Lakers selon Magic : oui, c'est un grand oui - TRASHTALK.CO


mercredi 24 mai 2017
18:50 - 2001, ou l'apogée des Lakers version Shaq et Kobe : invaincus jusqu'en Finales, avec la bague au bout ! - TRASHTALK.CO


mardi 23 mai 2017
09:51 - NBA: Golden State en finale après sa 4e victoire contre San Antonio - LADEPECHE.FR
Les Golden State Warriors, titrés en 2015, se sont qualifiés pour leur 3e finale NBA consécutive après leur victoire lundi contre les San Antonio Spurs (129-115), balayés 4-0. Les Warriors, emmenés par Stephen Curry, auteur de 36 points, et Kevin Durant, qui en a totalisé 29, réalisent en finale de conférence un 3e coup de balai consécutif, restant ainsi sur 12 victoires de rang en play-offs en 2017. Ils dépassent ainsi les Lakers qui, en...

08:28 - Les Warriors dans l'histoire : personne n'avait fait 12-0, défaite interdite en Finales NBA - TRASHTALK.CO


vendredi 19 mai 2017
09:35 - Basket - NBA : Les Lakers sur le point de faire signer Paul George ? - LE10SPORT.COM
Sous contrat jusqu'en 2018 avec les Pacers, Paul George ne devrait à priori pas signer de nouveau contrat avec la franchise d'Indiana. Et les Los Angeles Lakers seraient très confiants sur ce?

jeudi 18 mai 2017
20:19 - Un seul workout pour Lonzo Ball : ce sera les Lakers, et pis c'est tout ! - TRASHTALK.CO


08:14 - Les Lakers actifs sur le marché des agents-libres cet été ? Non, le all-in est prévu pour 2018 - TRASHTALK.CO


mercredi 17 mai 2017
10:16 - D'Angelo Russell transféré bientôt ' Des équipes se penchent sur lui, vu le plan de Draft des Lakers - TRASHTALK.CO


09:44 - Les Celtics aux anges, les Lakers encore 2e, peu de mouvement : ce qu'il faut retenir de la lottery - EUROSPORT.FR
NBA ? Boston sélectionnera le premier choix lors de la prochaine draft le 22 juin. Les Celtics ont logiquement hérité de ce "first pick" à la suite de la lotterie mardi, qui détermine l'ordre des 14 premiers de la draft. Les Lakers de Los Angeles sélectionneront en deuxième position, Philadelphie en troisième. Voici ce qu'il faut retenir de la soirée.

09:44 - Les Celtics aux anges, les Lakers encore 2es, peu de mouvement : ce qu'il faut retenir de la lottery - EUROSPORT.FR
NBA ? Boston sélectionnera le premier choix lors de la prochaine draft le 22 juin. Les Celtics ont logiquement hérité de ce "first pick" à la suite de la lotterie mardi, qui détermine l'ordre des 14 premiers de la draft. Les Lakers de Los Angeles sélectionneront en deuxième position, Philadelphie en troisième. Voici ce qu'il faut retenir de la soirée.

07:24 - Les Lakers peuvent respirer, leur choix de Draft est conservé : all-in sur Lonzo Ball ? - TRASHTALK.CO


03:37 - L'ordre officiel de la Draft 2017 : Boston numéro 1, les Lakers sereins, Philly ferme le podium ! - TRASHTALK.CO


03:13 - Basket - NBA - Les Celtics piocheront en premier à la Draft, devant les Lakers et les 76ers - SPORT24
Tous les voyants sont au vert à Boston. Leaders à l?Est au terme de la saison régulière et fraîchement qualifiés pour les finales de...

samedi 13 mai 2017
08:00 - JO-2024: Los Angeles bluffe le CIO, à Paris de jouer -

Avec un projet "sans risques majeurs", Los Angeles a fait forte impression durant trois jours aux membres de la commission d'évaluation du Comité international olympique (CIO) qui vont se pencher maintenant, à partir de dimanche, sur la candidature de Paris.

Sur l'impeccable parquet du Staples Center, la salle des franchises NBA des Lakers et des Clippers, le président de la commission d'évaluation, Patrick Baumann, a tenté de garder l'équilibre et de rester dans la retenue due à son rôle, mais il a tout de même multiplié les compliments à l'égard du projet LA 2024.

"Nous, au CIO, sommes dans une position appréciable dans le sens où nous avons deux excellentes villes en compétition. A Los Angeles, il n'y pas de risques majeurs que nous pouvons relever", a-t-il d'abord indiqué lors de sa conférence de presse finale.

"Il y a encore des choses à faire bien sûr, un tel événement ne se déroule pas du jour au lendemain, mais il y a une excellente base pour que les Jeux puissent se dérouler ici", a poursuivi le Suisse, secrétaire général de la Fédération internationale de basket.

Après trois jours de discussions avec les responsables de la candidature de Los Angeles et de visites des sites retenus, M. Baumann et les onze membres de la commission d'évaluation ont même dû réviser leur jugement.

- Les gamins de 1984 -

"On savait que Los Angeles est déjà une grande ville olympique, mais après trois jours ici, nous nous sommes rendus compte que c'était nettement en dessous de la réalité: l'esprit olympique est incroyablement fort ici, l'héritage des JO-1984 est bien là, non seulement dans les sites de compétition mais, plus important encore, parmi tous les gens, sportifs, responsables et gestionnaires de sites, que nous avons rencontrés", a-t-il résumé.

Le président de la commission d'évaluation n'a pas caché avoir été impressionné par Cassey Wasserman, le président de LA 2024, et Eric Garcetti, le maire de Los Angeles, "les gamins de 1984" comme il les a rebaptisés, en référence à leur expérience comme spectateurs des JO-1984.

"Ils apportent une combinaison très puissante d'intelligence, d'enthousiasme et d'énergie, leur projet est traversé par l'excitation qu'ils ont ressentie lors des JO-1984 (...) Ce n'est pas seulement qu'ils veulent gagner cette course et faire de ces JO un succès commercial, ce qui est très palpable aussi, c'est leur investissement personnel et leur passion", a noté M. Baumann.

- "Partenaire idéal" -

LA 2024 a particulièrement marqué des points jeudi avec la visite, sous un soleil éclatant et dans une ambiance détendue au milieu des étudiants, du campus de l'université d'UCLA qui, en cas de désignation par le CIO le 13 septembre à Lima, servira de Village olympique avec ses résidences universitaires.

M. Baumann a reconnu que les membres de sa commission s'étaient "extasiés" sur "les sites spectaculaires, incroyables, hallucinants même", termes jusque là rarement utilisés à l'issue d'une inspection de la commission d'évaluation.

Selon M. Garcetti, un membre de la commission d'évaluation lui a même confié qu'"ils avaient tenté de trouver une lacune à (leur) projet sans pouvoir en trouver".

"On a démontré cette semaine que LA 2024 serait une partenaire idéal pour aider le mouvement olympique", a renchéri M. Wasserman, en référence à la crise illustrée par les retraits des candidatures de Boston, Hambourg, Rome et Budapest.

Mais Los Angeles se garde bien de tout triomphalisme.

"On ne dit pas que Los Angeles et les Etats-Unis vont sauver le mouvement olympique, nous avons aussi besoin du mouvement olympique, cela marche dans les deux sens", a martelé le maire de Los Angeles.

Paris a maintenant trois jours pour impressionner à son tour la commission d'évaluation qui se réunira ensuite fin juin pour rédiger son rapport qui sera publié le 5 juillet.

"Cela sera la partie la plus difficile de notre travail", a anticipé M. Baumann.



vendredi 12 mai 2017
08:20 - JO-2024: Los Angeles montre au CIO son projet "prêt à organiser" - FRANCE24.COM

Le Staples Center, le Coliseum ou encore l'université UCLA, la commission d'évaluation du Comité international olympique (CIO) a découvert jeudi à Los Angeles les sites quasiment tous déjà opérationnels, au coeur du projet LA 2024, dont les responsables ont suggéré qu'attendre 2028 serait une erreur.

Après le traditionnel dîner officiel avec un parterre de stars, comme l'acteur Sylvester Stallone, le ténor Placido Domingo et l'ancienne superstar des Lakers Kobe Bryant, et des grands noms des affaires mercredi soir, la commission d'évaluation a parcouru de long en large Los Angeles au deuxième jour de sa visite.

"C'était une journée très intéressante, très productive", a expliqué son président, le Suisse Patrick Baumann qui, par soucis d'efficacité, avait divisé sa commission en trois groupes pour visiter le plus grand nombre de sites.

"Mon groupe a visité le Forum où auraient lieu les épreuves de gymnastique, les universités USC et UCLA, deux campus impressionnants qui ont tout ce qu'il faut pour accueillir le Village médias pour l'un et le Village olympique pour l'autre", a-t-il poursuivi.

"Ce sont deux éléments-clef de ce dossier, il y a tout notamment pour que les sportifs s'entraînent et passent un bon séjour", a ajouté le secrétaire général de la Fédération internationale de basket.

Avec ses résidences universitaires qui permettent d'héberger 16.000 étudiants en attendant la construction de 4.500 lits supplémentaires financée par l'université elle-même, et ses structures sportives, UCLA est l'un des arguments-choc de LA 2024 qui a fait le choix d'utiliser, comme pour les sites de compétition, des structures déjà existantes, plutôt que de construire un Village olympique, projet souvent dispendieux et en proie à des retards.

- 'Pourquoi attendre 2028 ?' -

Mais M. Baumann est resté dans son rôle de président de la commission d'évaluation, neutre et refusant de présenter UCLA comme "l'arme fatale de LA 2024", comme l'espérait un journaliste local.

"Ce qui compte, c'est le résultat final, ce n'est pas de comparer deux approches différentes à propos du Village olympique. Il était important pour nous de voir si le projet répondait aux besoins des sportifs", a-t-il insisté.

Alors que la commission d'évaluation s'envolera vendredi pour Paris pour une visite similaire de trois jours à partir de dimanche, les responsables de LA 2024 ont insisté sur les différences entre leur projet et celui de la capitale française qui doit construire son Village olympique.

"Avoir un Village olympique dans lequel on peut marcher, qu'on peut toucher, est un atout incroyable, on a visité des chambres d'étudiants (qui seront transformés en résidences pour athlètes) et des cafeterias. Ce n'est pas difficile d'imaginer 17.000 sportifs durant l'été 2024 dans ce Village", a insisté Casey Wasserman.

"On sait que c'est difficile de construire et de faire fonctionner un Village olympique, cela serait impossible de recréer un Village similaire, pensez seulement à la végétation et aux arbres qu'on voit sur le campus d'UCLA", a souligné le président de LA 2024, lui-même ancien étudiant de la prestigieuse université.

Le maire de Los Angeles Eric Garcetti est allé encore plus loin: "Nous pensons que Los Angeles apporterait le plus au mouvement olympique en 2024, pourquoi attendre 2028", a-t-il lancé, en référence au projet du CIO d'attribuer le 13 septembre à Lima également les JO-2028 qui reviendraient à la candidature non retenue pour 2024.

"J'aimerais vraiment aller à Paris en 2028 pour voir mes amis là-bas, cela serait des Jeux fantastiques", a-t-il conclu, devant le soleil couchant sur une plage de Santa Monica.



jeudi 11 mai 2017
07:22 - Shaqtin? A Fool : personne ne peut déloger le flop de Bradley Beal cette semaine - TRASHTALK.CO


mercredi 10 mai 2017
10:40 - JO-2024: la commission d'évaluation du CIO est arrivée à Los Angeles -

La commission d'évaluation du Comité international olympique (CIO) est arrivée mardi à Los Angeles pour une visite de trois jours durant laquelle elle va rencontrer les responsables du comité de candidature LA 2024 et visiter les sites proposés.

Cette commission composée de treize personnes, dont des membres du CIO et des responsables de fédérations internationales, s'envolera vendredi pour Paris, l'autre ville candidate à l'organisation des JO-2024 pour une visite similaire à partir de dimanche.

La commission d'évaluation va rencontrer mercredi les différents responsables et acteurs de la candidature de Los Angeles, a indiqué LA 2024 dans un communiqué.

Elle visitera jeudi les principaux sites figurant dans le projet californien dont le Coliseum, le stade d'athlétisme au coeur des JO-1984, le Staples Center, la salle omnisports où évolue notamment la franchise NBA des Lakers, et l'université UCLA dont les résidences universitaires seront, en cas de succès de Los Angeles, transformés en Village olympique.

La visite se terminera vendredi par une conférence de presse, a précisé LA 2024.

"Je sais qu'une fois que nos visiteurs auront fait l'expérience de Los Angeles, ils trouveront une ville qui a les Jeux olympiques dans son ADN", a estimé Eric Garcetti, le maire de la métropole californienne qui a organisé les Jeux d'été en 1932 et 1984.

"Sans nouveaux sites permanents de compétition à construire et avec le soutien de 88% de l'opinion publique, le projet de LA 2024 reposant sur la haute-technologie, des risques faibles et le développement durable, tout en mettant l'accent sur les sportifs, va bénéficier aux mouvements olympique et paralympique en 2024 et au-delà", a de son côté relevé Casey Wasserman, le président de LA 2024.

Pour saluer l'arrivée de la délégation du CIO, certains des bâtiments emblématiques de Los Angeles, comme le Griffith Observatory et le Walt Disney Concert Hall, seront éclairés la nuit aux couleurs du logo de LA 2024.

La ville-hôte sera décidé le 13 septembre à Lima lors du congrès du CIO.



03:49 - Le Sequestre. Echos du Séquestre Basket-Club - LADEPECHE.FR
Les Bulls U 11 se déplaçaient à Lisle-sur-Tarn. Victoire 6 à 2 (4 périodes gagnées, 2 nulles). Les Lakers U-13 M se déplaçaient à Graulhet. Face au dernier de la poule, ils s'imposent logiquement 67 à 4. Les Lynx U-13 F se déplaçaient également à Graulhet, leader de la poule. Les deux équipes ont offert un superbe match tant par la qualité du basket pratiqué que par le suspense sur le résultat final (28-28 à 2 minutes de la fin). C'est...

lundi 01 mai 2017
11:20 - NBA: Paul Pierce, à jamais vert, tire sa révérence -

Après Kobe Bryant et Tim Duncan en 2016, une autre star des années 2000, Paul Pierce, ancien joueur-emblématique des Celtics, a fait ses adieux à la NBA dimanche à la suite de l'élimination des Clippers par Utah dès le 1er tour des play-offs.

A 39 ans, "The Truth" (littéralement la vérité) s'est démené lors d'un match N.7 capital pour la franchise de Los Angeles: en 22 minutes, il a marqué six points et fait frémir le Staples Center plus d'une fois, mais il n'a pu empêcher les Clippers de sombrer (104-91).

"C'est bien sûr décevant d'être éliminé, mais il faut reconnaître que Utah était meilleur que nous. J'aurais bien aimé avoir une fin à la Peyton Manning, mais ce n'était pas possible", a-t-il indiqué en référence à l'ancien quarterback de l'équipe de football américain de Denver parti à la retraite avoir avoir remporté le Super Bowl en 2016.

"J'ai eu la chance de jouer mon dernier match devant ma famille, mes amis, mes proches", a insisté l'ailier à l'éternelle bandeau en éponge.

Il n'a pas le palmarès de Michael Jordan ou de Kobe Bryant, mais Pierce a marqué l'histoire de la NBA, en tous cas celle des Celtics.

- Champion NBA en 2008 -

Sous son impulsion, la franchise au célèbre maillot vert a renoué avec le succès à la fin des années 2000: en 2008, il lui a offert son 17e --et dernier-- titre, en mettant fin à vingt-deux ans d'attente et d'insuccès.

Deux ans plus tard, il conduit à nouveau les Celtics en finale, mais les Los Angeles Lakers de Kobe Bryant les terrassent au terme d'un match N.7 étouffant.

Signe que Pierce est à jamais associé à l'histoire des Celtics, ses adieux à la NBA avaient eu lieu --symboliquement-- le 5 février dernier, lors de sa dernière visite à Boston.

Acclamé et réclamé par les spectateurs du TD Garden, Pierce était rentré sur le terrain pour les deux dernières minutes et avait marqué dans les dernières secondes l'un de ses paniers à trois points limpides.

Même s'il a porté les maillots de Brooklyn (2013-14), de Washington (2014-15) et depuis 2015 des Clippers, où il a retrouvé Doc Rivers, l'entraîneur de ses plus belles années avec les Celtics, Pierce est toujours révéré à Boston.

- 'Le basket va me manquer' -

On prête même aux Celtics l'intention de lui faire signer un dernier contrat, purement honorifique, pour que le deuxième meilleur marqueur de l'histoire de la franchise prenne officiellement sa retraite en tant que joueur de Boston.

Rien pourtant ne prédestinait Pierce à rejoindre les légendes des Celtics comme John Havlicek, Bill Russell et Larry Bird: né à Oakland, en Californie, supporteur des Lakers, il a passé trois années à l'université du Kansas avant d'être choisi en 10e position de la Draft 1998 par les Celtics.

Il y arrive avec la réputation d'une grande gueule qui provoque ses adversaires en les chambrant.

Mais Pierce n'est pas que le roi du "trash talking", c'est aussi une fine gâchette dotée d'un rare sang-froid dans le "money time" qui a marqué en 19 saisons NBA un total de 26.403 points.

C'est aussi un survivant: le 25 septembre 2000, il reçoit onze coups de couteau au visage, dans le cou et dans le dos en s'interposant dans une bagarre dans une boîte de nuit de Boston, mais ne manquera aucun match de la saison 2000-01.

"Le basket va me manquer, c'est clair, mais j'ai eu la chance de vivre mon rêve de gamin à fond et l'heure d'ouvrir un nouveau chapitre dans ma vie est venue", a-t-il souri.



vendredi 28 avril 2017
20:20 - NBA: Larry Bird quitte son poste de président d(presse) - FRANCE24.COM

La légende des Boston Celtics Larry Bird a présenté sa démission de son poste de président d'Indiana, moins d'une semaine après sa déroute face à Cleveland lors du 1er tour des play-offs, rapporte vendredi la presse américaine.

Bird, 60 ans, était en poste depuis juin 2013 et sera remplacé par l'actuel manageur général des Pacers, Kevin Pritchard, selon la chaîne de télévision ESPN.

Les Indiana Pacers n'ont pas confirmé l'information, donnant rendez-vous sur le site internet à lundi où Bird tiendra une conférence de presse, comme le veut la tradition en NBA pour faire le bilan de la saison 2016-17.

S'il n'a jamais porté le maillot des Pacers, l'équipe de sa région natale, Bird a entraîné l'équipe de 1997 à 2000, les conduisant en finale en 2000 (défaite 4-2 face aux Lakers). Il en a été le président, puis manageur général de 2003 à 2012. En proie à des problèmes de santé, il avait quitté son poste pour revenir un an plus tard.

Les Pacers ont été éliminés des play-offs, pour la première fois depuis 1992, sans gagner un seul match, face aux Cavaliers de LeBron James, champions NBA en titre.

La franchise d'Indianapolis pourrait perdre à l'intersaison son joueur-vedette Paul George qui a réalisé à 26 ans la meilleure saison régulière de sa carrière avec 23,7 points et 6,6 rebonds par match.

Bird, membre de la "Dream Team" qui avait remporté le titre olympique à Barcelone en 1992, a fait toute sa carrière de joueur avec les Celtics entre 1979 et 1992: il a remporté trois titres NBA et trois trophées consécutifs de meilleur joueur NBA (MVP).

Il est le seul dans l'histoire de la NBA à avoir été élu meilleur joueur, meilleur entraîneur et meilleur dirigeant.



jeudi 27 avril 2017
20:40 - John Cox : "Kobe Bryant au Palais ? Je crois que c'est possible !" - LAREPUBLIQUEDESPYRENEES.FR
La recrue de l'Elan Béarnais est tout simplement le cousin de l'ancienne gloire des Lakers et de la NBA. . Avec 23 points marqués face à Gravelines-Dunkerque, John Cox n'a pas raté ses débuts avec l'Elan Béarnais. Ce n'est pas pour rien qu'il est le 3e meilleur marqueur de la Pro-A ! Mais en plus d'être une très bonne...

06:19 - Lonzo Ball et les Lakers : le mariage est souhaité, maintenant y'a plus qu'à prier - TRASHTALK.CO


mardi 25 avril 2017
00:36 - Paul George veut bronzer : le natif de la Californie aux Lakers ? - TRASHTALK.CO


lundi 24 avril 2017
12:09 - Chris Paul: le meneur en chef des LA Clippers - SPORT.FR
Depuis des années la ville de Los Angeles possède deux équipes. LA Lakers et LA Clippers. Aujourd'hui ce sont LA Clippers qui ont pris les commandes.

vendredi 21 avril 2017
18:04 - Jeu NBA General Manager 2017 - BASKET-BALL.COM
Découvrez le jeu NBA General Manager pour smartphones et tablettes où tout est possible, surtout de devenir le champion de n’importe quelle franchise de la NBA. Tous les jours, tu peux entraîner ton équipe et être le manager des Lakers de Los Angeles, des Cavaliers de Cleveland, des Bulls de Chicago, des Spurs de San [...]

samedi 15 avril 2017
22:22 - Bilan de saison 2017, version Lakers : Luke Walton n'est pas un magicien mais la jeunesse progresse - TRASHTALK.CO


17:23 - Playoffs Revival : Jerry West, unique MVP des Finales NBA du côté des losers - TRASHTALK.CO


vendredi 14 avril 2017
17:02 - Basket - NBA - NBA : les bonnes et mauvaises surprises de la saison régulière - SPORT24
On pouvait s?attendre à voir Golden State et San Antonio en haut de tableau, ou Brooklyn et les Lakers à la traîne. Certaines équipes ont...

mercredi 12 avril 2017
14:27 - Kobe A.D. Compton : le Black Mamba membre des NWA - TRASHTALK.CO


09:46 - Les Lakers s'imposent face à la Nouvelle-Orléans - SPORT.FR
Résultats du Championnat nord-américain de basket-ball (NBA) après les matches disputés mardi soir




























Contact     | Mentions Légales     | Charte cookies     | © Copyright of Livebasket.fr