Basket

 | Livefoot  | Rugby  | Tennis  | LiveSport  | Mercato  | Actu
LIVEBASKET.fr
samedi 16 juillet 2016
15:15 - 22 pions pour Ingram et double-double pour Zubac : les jeunes Lakers finissent en beauté à Las Vegas - TRASHTALK.FR


vendredi 15 juillet 2016
15:04 - Pourquoi les Lakers vont dans la bonne direction - BASKETSESSION.COM


08:53 - Summer League de Las Vegas : Jordan McRae et les Cavs déboîtent les Lakers, les quarts sont connus - TRASHTALK.FR


jeudi 14 juillet 2016
18:25 - Pau Gasol signe à San Antonio - SPORT.FR
Pau Gasol, six fois All-Star et deux fois champions NBA avec les Lakers, s'est engagé officiellement avec les Spurs de San Antonio.

mercredi 13 juillet 2016
21:09 - Lakers : Lucky Luke Walton saura-t-il ménager sa monture afin de voyager loin ? - TRASHTALK.FR


samedi 09 juillet 2016
15:01 - Larry Bird n'aurait jamais pu rejoindre Magic Johnson aux Lakers' - BASKETSESSION.COM


vendredi 08 juillet 2016
22:16 - Basket - NBA - Mozgov signe aux Lakers pour 64 millions de dollars sur 4 ans - SPORT24


22:16 - Basket ? NBA ? Mozgov signe aux Lakers pour 64 millions de dollars sur 4 ans - INFOBASKET.FR


19:45 - NBA: Joakim Noah a officiellement rejoint les New York Knicks - FRANCE24.COM

Le pivot franco-américain Joakim Noah est officiellement un joueur des New York Knicks après neuf saisons sous le maillot des Chicago Bulls, a annoncé vendredi sa nouvelle équipe.

Noah, 31 ans, a signé un contrat de quatre ans avec la célèbre franchise new-yorkaise, d'une valeur estimée à 70 millions de dollars (63 millions d'euros).

"Joakim était sur la liste des joueurs qu'on voulait recruter depuis longtemps", a expliqué le président des Knicks Phil Jackson.

Le fils de l'ancien joueur de tennis Yannick Noah est né et a grandi à New York.

Il va retrouver au sein des Knicks son ancien coéquipier des Chicago Bulls Derrick Rose et Carmelo Anthony, un ami proche.

"On aime beaucoup cette équipe, a souligné l'ancien entraîneur des Bulls et des Lakers. Joakim est un pivot très mobile et très actif sur le terrain."

"Il revient de blessure, c'est peut-être un risque aux yeux de certains, mais nous sommes confiants", a-t-il conclu.

Noah a vécu en 2015-2016 la saison la plus difficile de sa carrière depuis ses débuts en NBA, en 2007 à Chicago.

Il a en effet perdu son statut de titulaire avec l'arrivée d'un nouvel entraîneur, Fred Hoiberg, et a dû se faire opérer de l'épaule gauche, mettant prématurément un terme à sa saison, en janvier.

Les Knicks ont fini la saison 2015-2016 avec un bilan largement négatif de 32 victoires et 50 défaites, et n'ont plus participé aux play-offs NBA depuis 2013.



09:43 - Marcelo Huertas re-signe deux ans aux Lakers : le show time n'est pas mort, le Shaqtin non plus - TRASHTALK.FR


08:52 - Marcelo Huertas va rester aux Los Angeles Lakers - BASKETSESSION.COM


jeudi 07 juillet 2016
18:49 - Jose Calderon envoyé aux Lakers : un padre de plus pour encadrer les jeunes pousses à Hollywood - TRASHTALK.FR


07:37 - Chicago envoie Mike Dunleavy à Cleveland et José Calderon aux Lakers - BASKETSESSION.COM


04:35 - NBA : l'incroyable cadeau de Snoop Dogg pour la retraite de Kobe Bryant - RMCSPORT.BFMTV.COM


mercredi 06 juillet 2016
19:00 - Timofey Mozgov dévoile pourquoi il a signé aux Lakers, et ce n'est pas l'argent' - BASKETSESSION.COM


mardi 05 juillet 2016
17:50 - Gasol débarque aux Spurs, qui pourraient tourner une page - EUROSPORT.FR
Pau Gasol, l'intérieur espagnol, a annoncé qu'il avait choisi de rejoindre les San Antonio Spurs. L'ancien joueur des Lakers et des Bulls était libre. Et a donc pris la décision de jouer avec Tony Parker, LaMarcus Aldridge et bien sûr Kawhi Leonard. Reste à savoir si Tim Duncan et Boris Diaw vont rester.

lundi 04 juillet 2016
21:45 - NBA: Pau Gasol va rebondir à San Antonio - FRANCE24.COM

L'international espagnol Pau Gasol, en fin de contrat avec les Chicago Bulls, est en train de finaliser son arrivée à San Antonio, en NBA, rapporte lundi la presse américaine.

Selon le site internet spécialisé The Vertical, Gasol, qui aura 36 ans mercredi, devrait signer un contrat de deux ans d'une valeur de 30 millions de dollars avec les Spurs.

Le pivot, passé également par Memphis (2001-07) et les Lakers (2007-14), a remporté le titre NBA à deux reprises avec Los Angeles en 2009 et 2010, mais n'a pas réussi avec Derrick Rose et Joakim Noah, partis ces dernières semaines à New York, à faire des Bulls un prétendant au titre.

Gasol, qui a fini la saison 2015-16 avec des moyennes de 16,5 points et 11 rebonds par match, retrouve avec San Antonio une équipe capable de viser les premiers rôles, voire le titre.

Il aura pour coéquipiers les expérimentés Tony Parker et Manu Ginobili, ainsi que LaMarcus Aldridge et Kawhi Leonard, tandis que l'emblématique Tim Duncan pourrait décider de raccrocher, à 40 ans.

En 2014, Gasol, vice-champion olympique 2008 et 2012 avec l'Espagne, avait longuement hésité entre San Antonio et Chicago, avant de se décider pour les Bulls.

Son arrivée pourrait, selon The Vertical, conduire au départ de l'international français Boris Diaw pour des questions de masse salariale plafonnée en NBA.

San Antonio a terminé à la 2e place de la conférence Ouest cette saison, mais a été éliminé dès le 2e tour des play-offs par Oklahoma City (4-2).



16:23 - Tarik Black va resigner aux Lakers pour 12,85 millions sur 2 ans : et Robert Sacre dans tout ça ? - TRASHTALK.FR


12:05 - La NBA en proie à la fièvre des contrats XXXL - FRANCE24.COM

En seulement trois jours, les équipes de NBA, profitant de l'explosion des droits TV, se sont allégrement engagées à dépenser plus de 1,5 milliard de dollars en salaires et n'ont pas peur de susciter l'envie des joueurs de la Ligue nationale de football américain (NFL), jusque-là considérés comme les privilégiés du sport professionnel américain.

. QUI SONT LES GRANDS GAGNANTS ?

Depuis vendredi, tout le monde aux Etats-Unis, même ceux qui ne s'intéressent pas au basket, connaît Mike Conley: grâce à son mirobolant contrat de 153 millions de dollars sur cinq ans, le meneur de Memphis est désormais le joueur le mieux payé de l'histoire de la NBA.

Il n'a pourtant jamais remporté de titre de champion, de trophée de MVP ou même participé au All Star Game, le rendez-vous annuel des meilleurs joueurs NBA.

Mais Conley (13,6 points et 5,6 passes décisives par match) fait partie de ces joueurs qui, à défaut de garantir un titre de champion, font gagner des matches et remplissent des salles, une donnée capitale dans le business qu'est la NBA.

Ce calcul, Toronto l'a également fait pour DeMar DeRozan (135 M USD sur cinq ans), comme Détroit pour Andre Drummond (130 M USD sur cinq ans), Washington pour Bradley Beal (128 M USD sur cinq ans), Charlotte pour Nicolas Batum (120 M USD sur cinq ans) ou encore Boston pour Al Horford (113 M USD sur quatre ans).

. POURQUOI LES SALAIRES DES STARS N'EXPLOSENT PAS ?

Malgré ses deux trophées consécutifs de MVP et son titre de champion 2015, la star de Golden State Stephen Curry n'est "que" le 48e joueur le mieux payé de NBA avec ses 12,1 millions de dollars.

Il a, c'est vrai, signé son contrat en 2012, bien avant qu'il devienne la terreur des parquets. Même si son salaire va être nettement revalorisé en juin prochain, il n'atteindra jamais un niveau extravagant.

Idem pour Kevin Durant et LeBron James, les deux stars de ce mercato 2016, l'un convoité par Golden State, San Antonio ou Miami, l'autre prêt à rempiler avec Cleveland.

Et pour cause, les salaires sont encadrés: il existe un plafond salarial par équipe qui peut être d'ailleurs dépassé, à condition de payer des pénalités, la "luxury tax", comme le champion Cleveland qui va devoir payer 54 millions de dollars.

Le plafond salarial est passé de 70 millions de dollars pour 2014-15 à 90 millions en 2015-16, d'où la récente explosion des salaires. Et ce n'est pas fini, ce plafond va grimper à 107 millions en 2016-17!

Pour garantir l'équité de la compétition et, accessoirement, protéger les bénéfices des propriétaires d'équipes, les salaires sont régis par une convention collective pointilleuse.

Le "contrat maximum" dont rêve tout joueur ne peut ainsi pas excéder plus de 9 millions de dollars, ou 25% du plafond salarial de l'équipe, si le joueur a moins de six ans d'expérience NBA. Il peut grimper jusqu'à 27,5 M pour un joueur qui évolue en NBA depuis plus de dix ans, comme LeBron James.

Mais le syndicat des joueurs veut renégocier cette convention collective dès 2017, car les recettes de la NBA sont en train d'exploser et les joueurs réclament un plus grosse part du gâteau. Un "lock out", ou grève qui retarde voire annule une saison, n'est pas à exclure.

. D'OU VIENT CET ARGENT ?

Les géants de l'audiovisuel Turner et ESPN, filiale de Disney, se sont engagés à débourser 24 milliards de dollars sur neuf ans pour diffuser 164 des 1230 matches de la saison régulière, plus l?intégralité des play-offs.

A partir de 2016-17, ils vont donc verser 2,6 milliards de dollars par saison, contre 930 M jusque là, soit un bond de 180%!

Et ce n'est pas tout: chaque équipe négocie la vente de ses droits TV à un diffuseur local: les Los Angeles Lakers ont ainsi touché le gros lot quand le cablo-opérateur Time Warner Cable a signé un contrat de vingt ans d'une valeur de quatre milliards de dollars, soit 200 millions par saison.

. LES FRANCAIS SONT-ILS A LA MODE?

Les "Frenchies", deuxième contingent étranger le plus important de NBA, profitent eux-aussi de ce vent de folie, à l'image de Batum (Charlotte, 120 M USD), Ian Mahinmi (Washington, 64 M USD), Evan Fournier (Orlando, 85 M USD) en attendant Rudy Gobert, l'un des meilleurs défenseurs de NBA qui devrait signer un très gros contrat avec Utah.

Leur point commun? Ils sont jeunes et ont montré qu'ils avaient la carrure pour s'imposer dans le Championnat le plus relevé de la planète.



08:27 - Tarik Black rempile avec les Lakers - BASKETSESSION.COM


samedi 02 juillet 2016
21:21 - Basket - NBA - Deng aux Lakers - SPORT24


21:21 - Basket ? NBA ? Deng aux Lakers - INFOBASKET.FR


21:12 - Les Lakers recrutent Luol Deng - SPORT.FR


18:22 - Luol Deng se joindrait aux Lakers - RDS.CA
Les deux parties auraient conclu une entente tôt samedi matin, mais le tout ne peut être confirmé avant le 7 juillet.

18:22 - NBA : Luol Deng se joindrait aux Lakers - RDS.CA
Les deux parties auraient conclu une entente tôt samedi matin, mais le tout ne peut être confirmé avant le 7 juillet.

15:17 - Luol Deng rejoint les Lakers : 72 millions sur 4 ans, Brandon Ingram a son parrain officiel - TRASHTALK.FR


14:53 - Luol Deng rejoint les Lakers ! - BASKETSESSION.COM


vendredi 01 juillet 2016
20:25 - NBA: Batum touche le jackpot, le mercato s'emballe - FRANCE24.COM

Nicolas Batum a décroché un contrat en or de cinq ans et d'une valeur de 120 millions de dollars (108 M EUR) avec les Charlotte Hornets vendredi dès les premières heures d'une très frénétique période des transferts en NBA.

Comme largement anticipé, "Batman" a touché le gros lot: très convoité, l'ailier âgé de 27 ans n'a pas hésité longtemps et a donné son accord à Charlotte, son équipe depuis 2015.

"Nous avons trouvé un accord #BuzzCity", a-t-il simplement écrit sur son compte Twitter alors qu'il doit attendre le 7 juillet pour signer formellement son contrat et ensuite retrouver aux Philippines l'équipe de France, en quête de son billet pour les JO-2016.

Avec un salaire annuel qui va dépasser les 20 millions de dollars (18 M EUR), contre 11,6 millions auparavant, Batum devient ainsi le sportif français le mieux payé, devant Tony Parker (San Antonio, 19,9 M EUR) et l'attaquant français du Real Madrid Karim Benzema (15,3 M EUR).

Alors qu'il était arrivé sur la pointe des pieds à Charlotte, après une septième et dernière saison décevante à Portland en 2014-15, l'ancien joueur du Mans a réalisé une saison 2015-16 époustouflante avec des moyennes de 14,9 points, 6,1 rebonds et 5,8 passes décisives par match.

- Noah aux Knicks? -

Sous son impulsion, les Hornets, qui n'avaient plus remporté de matches des play-offs depuis 2002, ont poussé Miami dans ses derniers retranchements au 1er tour (4-3).

Leur propriétaire en tête, la légende des Chicago Bulls Michael Jordan, les Hornets étaient prêts à tout pour conserver celui qui est décrit par son entraîneur Steve Clifford comme "un joueur à l'intelligence basket sans pareil en NBA".

Batum n'est pas le seul Français à faire les gros titres en NBA: Joakim Noah est en négociations très avancées avec les New York Knicks qui seraient prêt à lui offrir un contrat de quatre années d'un montant global de 70 millions de dollars.

Noah, 31 ans, a grandi à New York et pourrait retrouver au sein des Knicks son ancien coéquipier à Chicago Derrick Rose, mais il a vécu en 2015-16 la saison la plus difficile de sa carrière depuis ses débuts en NBA, en 2007 à Chicago.

En quelques heures, les équipes NBA ont dépensé plus de 900 millions de dollars, une somme qui va exploser lorsque Kevin Durant, le joueur le plus convoité de cet intersaison, aura fait son choix et quand la superstar LeBron James aura prolongé son contrat avec Cleveland.

Toronto a ainsi offert à son arrière DeMar DeRozan un nouveau contrat de cinq ans et 139 millions de dollars (124 M EUR) pour le récompenser après la saison 2015-16, la meilleure saison de l'histoire des Raptors qui ont atteint la finale de la conférence Est (défaite 4-2 contre Cleveland).

- Lin de retour à New York -

Hassan Whiteside, pivot au parcours atypique considéré comme l'un des meilleurs défenseurs de NBA, a décidé de rester à Miami, son équipe depuis 2014 qui lui a proposé un contrat de quatre ans d'une valeur de 98 millions de dollars (87,9 M EUR).

Detroit a mis sur la table un "max contract", ces contrats les plus rémunérateurs, de 130 millions de dollars sur cinq ans, pour conserver Andre Drummond, déjà prolifique et indispensable à 22 ans.

Et il y a des équipes qui font des paris, comme les Los Angeles Lakers, en proie à une crise sportive sans précédents et orphelins de Kobe Bryant, parti à la retraite.

La célèbre franchise californienne a recruté le pivot russe Timofey Mozgov, sacré champion NBA avec Cleveland, avec un contrat de quatre ans d'une valeur de 64 millions de dollars qui ne manque pas de susciter surprise et incrédulité parmi les observateurs.

Le meneur américain d'origine chinoise Jeremy Lin va faire son retour à New York, mais cette fois sous le maillot des Brooklyn Nets, sa septième équipe depuis 2010!

Il va signer un contrat de trois ans d'un montant de 36 millions de dollars et les Nets espèrent revivre la "folie Lin", ou "Linsanity" qui s'était emparée, brièvement, de la NBA en 2011-12 lorsqu'il était joueur des Knicks.



18:25 - NBA: Lin de retour à New York, cette fois à Brooklyn - FRANCE24.COM

Le meneur américain d'origine chinoise Jeremy Lin va faire son retour à New York où sa carrière NBA avait, brièvement, décollé, mais cette fois sous le maillot des Brooklyn Nets, a-t-il annoncé vendredi.

"L'aventure continue, heureux du nouveau chapitre qui s'ouvre", a-t-il indiqué sur son compte Twitter en légende d'un dessin le montrant avec le maillot des Brooklyn Nets.

Selon la presse spécialisée, Lin va signer un contrat de trois ans d'un montant de 36 millions de dollars.

Les Brooklyn Nets sont sa septième équipe depuis ses débuts NBA en 2010 après Golden State (2010-11), les Knicks (2011-12), Houston (2012-14), les Lakers (2014-15) et Charlotte (2015-16), équipes où il n'a pas laissé un souvenir impérissable en particulier à Houston et aux Lakers.

Lin, 28 ans, a relancé sa carrière sous le maillot de Charlotte avec qui il a atteint le 1er tour des play-offs après avoir fini la saison régulière 2015-16 avec des moyennes de 11,7 points, 3,2 rebonds et 3 passes décisives par match.

Mais c'est sa saison sous le maillot des Knicks, entre 2011 et 2012, qui en fait une star, en Asie en particulier.

Alors qu'il n'était qu'un joueur de réserve, envoyé même en NBA D-League, le championnat de développement, il est devenu à partir de février 2011 incontournable et a enchaîné des statistiques impressionnantes (14,6 points et 6,1 passes par match). La presse américaine s'enflammait alors pour la "folie Lin", ou "Linsanity".

A Brooklyn, équipe qui a réalisé une saison 2015-16 catastrophique avec seulement 21 victoires en 82 matches, Lin retrouvera au poste d'entraîneur Kenny Atkinson qui était entraîneur-adjoint des Knicks en 2011-12 et qui l'avait alors beaucoup aidé.



17:30 - Jordan Clarkson, la belle affaire des Los Angeles Lakers - BASKETSESSION.COM





























Contact     | Mentions Légales     | Charte cookies     | © Copyright of Livebasket.fr