Basket

 | Livefoot  | Rugby  | Tennis  | LiveSport  | Mercato  | Actu
LIVEBASKET.fr
mardi 20 septembre 2016
07:37 - Basket - NBA - Rudy Gay ne veut pas s?éterniser à Sacramento - SPORT24


lundi 19 septembre 2016
03:48 - Le calendrier de pré-saison des Kings : ouverture du Golden 1 Center, pour 1 Golden Center - TRASHTALK.FR


samedi 17 septembre 2016
10:52 - Le calendrier de pré-saison des Clippers : commencer par les Warriors et finir avec les Kings, VDM - TRASHTALK.FR


vendredi 16 septembre 2016
18:12 - Le match rétro de la semaine : Le Mans ? Villeurbanne, 1996 - BASKETRETRO.COM


14:00 - JR Smith chaud bouillant en 2009 contre Sacramento et Atlanta - BASKETRETRO.COM


mercredi 14 septembre 2016
08:00 - Jordan Farmar prend la direction de Sacramento - INSIDEBASKET.COM


03:42 - Jodan Farmar invité chez les Kings : en duel avec Ty Lawson, le premier qui ne vomit pas gagnera - TRASHTALK.FR


mercredi 07 septembre 2016
02:03 - Isaiah Cousins va pouvoir se tester au camp des Kings : quelqu'un a des nouvelles de Kyrie Drummond ' - TRASHTALK.FR


dimanche 04 septembre 2016
09:51 - La météo de la Free Agency 2016 ? Kings : logique dans le recrutement, un nouveau concept à Sacramento - TRASHTALK.FR


samedi 03 septembre 2016
20:46 - Darren Collison ne connaîtra pas la prison : quelques TIG et il pourra mener les Kings vers les Finales NBA - TRASHTALK.FR


jeudi 01 septembre 2016
08:37 - Basket - NBA - Sacramento teste le frère de Klay Thompson - SPORT24


lundi 29 août 2016
19:45 - Marseille: McCourt, riche à millions, en quête de respect - FRANCE24.COM

L'Américain Frank McCourt, en négociations exclusives depuis lundi pour le rachat de l'Olympique de Marseille, a fait fortune dans l'immobilier, avant de se lancer dans le sport professionnel où il a fait prospérer ses affaires grâce aux Dodgers, à défaut de gagner respect et titres.

De Boston à Marseille en passant par Los Angeles, la trajectoire de McCourt a de quoi surprendre, mais il ne fait que suivre l'exemple de nombreux hommes d'affaires américains qui, à défaut de pouvoir s'imposer dans l'un des Championnats professionnels nord-américains, exportent leurs dollars et ambitions à l'étranger.

McCourt, diplômé en économie de la prestigieuse université de Georgetown, a d'abord construit un empire immobilier dans sa ville natale (Boston) dans les années 1970 et 1980.

A la tête du McCourt Group, il a racheté et construit des immeubles et parkings.

Au début des années 2000, il tente de racheter l'équipe de baseball de sa ville, les célèbres Boston Red Sox. Il promet de construire un nouveau stade, mais son offre de rachat est finalement rejetée.

Il faut dire que le baseball est une affaire de famille chez les McCourt: son grand-père paternel avant lui fut l'un des propriétaires de l'équipe de baseball des Boston Braves, aujourd'hui relocalisée à Atlanta.

- Les Dodgers vendus 2 Mds de dollars -

Deux ans après son échec à Boston, Frank McCourt met la main sur l'une des franchises les plus respectées de l'histoire de la Ligue majeure de baseball (MLB), les Los Angeles Dodgers.

L'équipe qui a remporté les World Series, le titre suprême, à six reprises, est au plus mal, sportivement comme financièrement.

Son propriétaire, le magnat australien de la presse Rupert Murdoch, propriétaire notamment du mastodonte NewsCorp et du groupe audiovisuel Fox, lâche son équipe pour 430 millions de dollars.

McCourt nomme son épouse Jamie, qu'il a rencontrée lorsqu'ils étudiaient à Georgetown, à la tête du club. La famille McCourt a d'ambitieux projets pour les Dodgers et... surtout pour les terrains entourant le Dodgers Stadium, en plein coeur de Los Angeles.

Pour apurer les énormes dettes, les nouveaux propriétaires augmentent les prix des billets et abonnements annuels au grand dam des supporters. Sur le plan sportif, malgré un remaniement radical et controversé de l'encadrement de l'équipe, les Dodgers enchaînent les saisons décevantes.

Entre 2004 et 2012, ils participent aux play-offs à quatre reprises, mais ne dépassent jamais le deuxième tour. Pire, en 2005, ils réalisent l'une des pires saisons de leur longue histoire avec 71 victoires pour 91 défaites.

En 2012, McCourt cède alors les Dodgers à un consortium dont la figure de proue est l'ancienne star des Los Angeles Lakers (basket) Magic Johnson.

Les nouveaux propriétaires déboursent une somme alors jamais vue pour une équipe professionnelle, plus de deux milliards de dollars, soit plus de quatre fois le prix payé par McCourt huit ans auparavant...

- Marathon et saut d'obstacles -

La mirobolante opération ne cache pas les déboires personnelles de l'homme d'affaires. Sa femme, qui lui a donné quatre fils, a demandé le divorce en 2009 après trente années de vie commune et réclame la moitié du patrimoine de son ex-mari, dont les Dodgers.

La procédure en justice fait les choux gras de la presse people et pèse sur le fonctionnement au quotidien des Dodgers jusqu'à ce qu'en 2011, les ex-époux parviennent à un accord: McCourt s'engage à verser 130 millions de dollars à son ancienne épouse, ce qui en fait l'un des divorces les plus coûteux en Californie.

Les affaires de McCourt ne s'arrangent pourtant pas et la Ligue majeure de baseball (MLB) décide en 2011 d'intervenir pour préserver les Dodgers, aux abois financièrement.

L'équipe n'est plus en mesure d'assumer sa dette ou de payer ses créanciers: elle est placée en 2011 sous la protection légale de la faillite, avant que le rachat par Magic Johnson et ses associés ne sauvent l'équipe.

Son passage à la tête des Dodgers a laissé des traces et lui vaut la réputation peu flatteuse d'"un des pires propriétaires de l'histoire".

Mais McCourt n'a pas tourné le dos au sport: propriétaire depuis 2008 du marathon de Los Angeles, il a investi en 2014 dans un circuit mondial de concours de saut d'obstacles (équitation) richement doté, le Global Champions Tour.

Avant de se laisser tenter par l'aventure du football, à Marseille.



08:00 - Ty Lawson en quête de rédemption à Sacramento - INSIDEBASKET.COM


07:53 - Basket - NBA - Ty Lawson rejoint les Kings - SPORT24


06:04 - Ty Lawson rejoint les Kings pour une saison : on a trouvé le nouveau barman de Sacramento - TRASHTALK.FR


lundi 22 août 2016
10:48 - Flashback 2015/16 : quand Chris Paul rappelait aux Kings qu'il était encore le daron chez les meneurs - TRASHTALK.FR


vendredi 19 août 2016
09:41 - Les Bleus Olympiques ? Sydney 2000 - BASKETRETRO.COM


mercredi 17 août 2016
03:18 - Ricky Rubio, direction Sacramento ? Les Kings pourraient remplacer Rondo par un autre grand sniper - TRASHTALK.FR


vendredi 12 août 2016
20:00 - Flashback 2015/16 : quand Deron Williams butait les Kings au buzzer et au bout de la nuit - TRASHTALK.FR


15:21 - Le calendrier officiel des Kings 2016-17 : grosses dates, road trips, par ici pour tout savoir - TRASHTALK.FR


mardi 09 août 2016
12:00 - Bilan 2015-2016 : Sacramento Kings - INSIDEBASKET.COM


12:00 - Bilan 2015/2016 : Sacramento Kings - INSIDEBASKET.COM


samedi 06 août 2016
16:05 - JO-2016/Basket: les Etats-Unis au-dessus, même sans James ni Curry - FRANCE24.COM

Sans "Steph" Curry ni LeBron James, les États-Unis feront peut-être moins rêver aux jeux Olympiques de Rio qu'à ceux de Londres et de Pékin, mais ils n'en paraissent pas moins intouchables pour le commun des nations du basket.

Après avoir mené leurs franchises de Golden State et de Cleveland au bout du bout de la saison de NBA, au septième match d'une finale gagnée par les Cavaliers, les deux superstars ont décidé de faire l'impasse sur les Jeux, tout comme Chris Paul, Russell Westbrook et James Harden.

Mais le basket américain est tellement riche que le sélectionneur Mike Krzyzewski n'a pas eu à racler les fonds de tiroir pour bâtir sa sélection et même pour doubler tous les postes avec des joueurs que s'arracheraient tous ses confrères.

Dès samedi contre la Chine (19h00 locales, 00h00 française), on verra ainsi Kevin Durant (Golden State) et Carmelo Anthony (New York), dans le rôle de têtes d'affiche et scoreurs, mais aussi Kyrie Irving (Cleveland), Klay Thompson (Golden State), Paul George (Indiana) ou encore DeMarcus Cousins (Sacramento) et DeMar DeRozan (Toronto), autant de noms assez peu connus du grand public, mais redoutés par toute la planète basket.

- Anthony pour un troisième titre -

Anthony, 32 ans, est le plus âgé, et le seul avec Durant à être déjà champion olympique. Il vise à Rio un troisième titre d'affilée qui serait une première dans son sport. "Beaucoup de gens m'ont dit: +n'y va pas!+, mais moi, j'aime ça", a dit l'ailier, qui était présent également lors de la défaite de 2004.

Comme lors des deux dernières éditions, ce sont les Espagnols, médaillés d'argent à Pékin et à Londres, qui semblent les plus capables de chatouiller les Américains. Les deux équipes ne se croiseront pas avant les quarts de finale au plus tôt. Au premier tour, les Français et les Serbes, voire les Australiens, espèrent éviter la déculottée promise aux Chinois et aux Vénézuéliens.

Personne en tout cas ne voit le "Team USA" passer à côté de sa quinzième médaille d'or. Alors que depuis le début des années 2000, l'écart entre les États-Unis et leurs concurrents avait diminué, jusqu'à l'échec fracassant de l'équipe de 2004, une première pour des joueurs de NBA aux jeux Olympiques, il est reparti à la hausse ces derniers temps. La tendance pourrait se confirmer au Brésil.

C'est avec un groupe du même acabit que celui de Rio -des joueurs de NBA mais pas tous les meilleurs- que les Américains avaient survolé la Coupe du monde 2014 en Espagne (+37 en finale contre la Serbie, tous les matchs gagnés avec plus de 20 points d'écart). Kyrie Irving avait été sacré MVP de la compétition.

"Coach K" a concocté un rodage tranquille contre des équipes de deuxième zone, évidemment toutes balayées: l'Argentine, le Venezuela, le Nigeria et la Chine. Les Etats-Unis n'avaient pas vraiment besoin de se jauger avant leur arrivée à Rio, où ils ne logent pas au Village olympique, mais dans un luxueux paquebot de 196 cabines ancré dans la fameuse baie.



10:11 - Top 10 : Le meilleur de la saison des Sacramento Kings - BASKETSESSION.COM


mercredi 03 août 2016
19:12 - Chine : Jimmer Fredette rejoint Yabusele à Shanghai - BASKET-BALLWORLD.FR


vendredi 29 juillet 2016
23:25 - JO-2016/Basket: forfait du meneur de jeu vénézuélien Greivis Vasquez - FRANCE24.COM

Le meneur du Venezuela et des Brooklyn Nets Greivis Vasquez, de retour de blessure, a déclaré forfait vendredi pour les jeux Olympiques 2016 de Rio.

"Après consultation des médecins et des dirigeants des Nets, il m'a été recommandé malheureusement de déclarer forfait pour les JO", a-t-il expliqué dans un communiqué de son équipe.

"L'encadrement médical pense qu'il est essentiel que je consacre du temps à retrouver ma condition physique en vue de la prochaine saison NBA", a-t-il ajouté.

Vasquez, 29 ans, n'a disputé que 23 matches de NBA en 2015-16 sous le maillot de Milwaukee, car il a dû subir une opération à la cheville droite en décembre.

Depuis ses débuts en NBA à Memphis en 2010, il est passé par La Nouvelle-Orléans (2011-13), Sacramento (2013), Toronto (2013-15), Milwaukee (2015-16) et vient de rejoindre Brooklyn.

Il affiche des moyennes de 9 points, 2,6 rebonds et 4,8 passes décisives par match.

Le Venezuela doit affronter dans le groupe A du tournoi olympique les Etats-Unis, la France, la Chine, l'Australie et la Serbie.



mercredi 27 juillet 2016
09:39 - Rudy Gay en a marre des Kings : chouette, les mecs se sont enfin trouvés un point commun - TRASHTALK.FR


mardi 26 juillet 2016
18:06 - David Stern aura une rue à son nom à Sacramento - BASKETSESSION.COM


samedi 23 juillet 2016
10:25 - Nigeria: les innombrables vendeurs de rues de Lagos menacés de disparaître - FRANCE24.COM

Comme chaque matin, Mama Biliki prépare ses petits sachets de popcorn devant sa baraque du quartier de Ajegunle, l'un des plus pauvres de Lagos. Elle ira ensuite les vendre sur le bord de la route pour 50 nairas chacun (environ 15 centimes d'euro).

Les bons jours, elle peut gagner jusqu'à 5.000 nairas (15 euros), en les revendant aux piétons ou aux automobilistes coincés dans les interminables bouchons qui rythment la vie de la mégapole nigériane.

Mais le gouverneur de l'Etat de Lagos, Akinwunmi Ambode, a décidé de faire appliquer à la lettre la loi qui interdit les vendeurs ambulants, qui risquent jusqu'à six mois de prison et une amende de 90.000 nairas (275 euros).

"Je supplie le gouvernement de nous autoriser à vendre dans les rues et continuer à nourrir ma famille", a confié Mama Biliki à l'AFP.

"Même ceux qui ont des magasins, ils ne vendent pas autant que nous", affirme-t-elle. "Il y a tellement d'impôts, en plus, qu'ils ne peuvent même pas faire de profit".

- une 'menace' -

A Lagos, centre névralgique de la première puissance économique de l'Afrique, surpeuplé avec ses 20 millions d'habitants, les vendeurs de rue sont partout. Ils déambulent entre les voitures, puis courent à la moindre accélération du trafic, parfois sur des centaines de mètres pour engager les négociations de prix dans la fumée des pots d'échappement et sous une chaleur écrasante.

Une petite faim? Les chauffeurs ou les passagers des "danfos" (minibus) pourront acheter des sachets de chips de bananes plantains ou quelques poignées d'arachides grillées et des boissons fraîches.

Et la liste ne s'arrête pas là. On peut faire ses courses par la fenêtre de la voiture : fruits et légumes en sachets, nouilles chinoises cuisinées, mais aussi DVD des dernières sorties d'Hollywood ou de Nollywood (le cinéma nigérian), paniers de basketball, téléphones portables, chapeaux traditionnels de toutes les régions du pays, ou même décorations de Noël.

En période de pénurie d'essence, les vendeurs ambulants troquent leur marchandise pour vendre des morceaux de tuyaux d'arrosage ou des becs verseurs, suivant à la trace ceux qui revendent au marché noir des jerricanes d'essence raffinée dans les bas-fonds de la ville. On trouve tout, dit-on, dans les embouteillages de Lagos.

Les colporteurs rendent bien des services aux automobilistes fatigués qui n'ont pas le temps de s'arrêter dans les magasins, mais leur avenir est incertain.

- moyen de subsistance -

Pour le gouverneur Ambode, ils causent des "dommages environnementaux mais sont aussi (...) une menace pour la sécurité des citoyens".

"Les vendeurs, ainsi que les acheteurs, seront donc arrêtés et punis", a-t-il menacé dans un communiqué diffusé au début du mois.

Si la loi est appliquée, les vendeurs perdraient leur seul moyen de subsistance, dans un pays dont les 180 millions d'habitants vivent en immense majorité dans une grande pauvreté.

Shedrach Ogona, qui vend des ustensiles de cuisine sur le trottoir, se défend d'être une "criminelle". "Nous avons des (qualifications), nous avons des formations dans tel ou tel domaine", dit-elle, appelant le gouvernement à être "raisonnable."

Kingsley Shokun, libraire ambulant, assure que de courir après les voitures n'est pas un choix. "Ca ne nous plait pas vendre ici", se plait-il. Mais ouvrir un magasin demande un capital que les plus démunis n'ont pas.

Dans un contexte de crise économique due à la chute des prix du pétrole - dont le Nigeria est le premier exportateur du continent -, l'inflation s'envole (16,5% en juin), le taux de chômage des jeunes diplômés reste désespérément élevé (près de 45%) et pour Chinedu Bosah, secrétaire général de Campaign for Democratic and Workers' Rights (CDWR), interdire le commerce ambulant pourrait avoir un impact encore plus grave.

"Quelle sera l'alternative? La seule alternative, ce sera la criminalité. Et le gouvernement continue à dépenser son budget pour la sécurité", assène M. Bosah.



09:33 - Les Sacramento Kings ne veulent pas échanger DeMarcus Cousins - BASKETSESSION.COM





























Contact     | Mentions Légales     | Charte cookies     | © Copyright of Livebasket.fr