Basket

 | Livefoot  | Rugby  | Tennis  | LiveSport  | Mercato  | Actu
LIVEBASKET.fr
samedi 24 septembre 2016
21:38 - Monaco affiche ses ambitions à Villeurbanne - EUROSPORT.FR
PRO A - Monaco a affiché ses ambitions en surclassant le champion en titre Villeurbanne 90 à 74 samedi lors de la 1re journée du championnat.

20:51 - Monaco s'impose à Villeurbanne - SPORT.FR
Le premier choc de la saison de Pro A débouche sur un coup de tonnerre. L'ASVEL, champion en titre, s'est incliné sur son parquet face à Monaco (74-90).

20:41 - Monaco commence fort à Villeurbanne - SPORTS.FR


11:22 - Pro A : Monaco fait chuter l?ASVEL d?entrée - RMCSPORT.BFMTV.COM


vendredi 23 septembre 2016
09:35 - Basket : Tony Parker annonce la couleur avant la saison de Villeurbanne ! - LE10SPORT.COM
Alors que Tony Parker est le vice-président de l'ASVEL, la star tricolore dévoile  les objectifs du Champion de France en titre. Si Tony Parker est connu pour ses prestations remarquées sous les?

jeudi 22 septembre 2016
12:05 - ProA: le grand défi de Villeurbanne - FRANCE24.COM

Revenu au sommet du basket français, Villeurbanne tentera de conserver son titre malgré la concurrence de Monaco, de Strasbourg et du Mans, ses principaux rivaux, lors du Championnat de France de ProA qui débute vendredi.

Depuis 2004, seul Limoges a réussi le doublé (2014, 2015) mais n'a pas prolongé sa domination, ne parvenant même pas à se qualifier pour les play-offs la saison dernière.

L'enjeu est de taille pour l'Asvel, qui avait vécu sept années de vaches maigres avant de se parer d'une 18e couronne (record) en juin dernier, aux dépens de Strasbourg en finale.

Son président Tony Parker, tout frais retraité de l'équipe de France, ambitionne de faire de la "Green team" la locomotive de la ProA.

Renouvelée à plus de 50 %, celle-ci a attaqué mardi la saison en remportant le "Match des champions", pour la deuxième fois, en prenant une revanche sur Le Mans (75-71), qui l'avait privée d'un succès en Coupe de France début mai.

Le MSB, demi-finaliste des derniers play-offs, reste malgré tout un sérieux concurrent, tout comme Strasbourg et Monaco, contre qui l'Asvel débutera samedi à l'Astroballe. "Cela va être un gros test pour nous", souligne Parker, qui a vu ses joueurs s'incliner contre la "Roca Team" (62-73) en match amical, samedi, à Nantes.

Promue la saison dernière, l'équipe monégasque fait fort en remportant la Leaders Cup puis en décrochant la première place à l'issue de la saison régulière. Son parcours en Championnat n'avait pris fin qu'en demi-finales, face à l'Asvel. Elle est armée pour espérer mieux cette fois-ci.

"Le titre, c'est ce qui nous fait rêver. Tout le monde nous attend, mais notre groupe a encore plus de talent que la saison dernière", assure Yakuba Ouattara, l'une des révélations de la saison passée.

- Strasbourg tourne une page -

Outre son arrière volant, l'ASM a conservé presque tous ses meilleurs éléments, comme le diabolique shooteur Jamal Shuler ou l'Ukrainien Sergii Gladyr. Elle a aussi réalisé un recrutement alléchant en chipant notamment Bangaly Fofana, l'ancien géant (2,13 m) de Strasbourg.

Après avoir essuyé un quatrième échec d'affilée en finale, le club alsacien a lui tourné une page en laissant partir l'entraîneur Vincent Collet, qui va dans un premier temps se consacrer à l'équipe de France.

Désormais coachée par le sélectionneur finlandais Henrik Dettmann, partisan d'un basket offensif, la Sig a conservé un noyau d'anciens (Paul Lacombe, Jérémy Leloup, Matt Howard) et le grand espoir Frank Ntilikina, tout en effectuant un bon recrutement.

Les arrivées du pivot international français Mam Jaiteh, du shooteur américano-polonais A.J. Slaughter ou encore de l'ancien Gravelinois Pape Sy font encore de Strasbourg un sérieux prétendant au titre, même si la défaite d'entrée mardi en Coupe de France, contre Lille (ProB), a fait désordre.

- Limoges en baisse -

Chalon-sur-Saône, avec son jeu spectaculaire et des intérieurs de grande taille, espère jouer les trouble-fêtes, au même titre que Nanterre, toujours guidé par son sorcier Pascal Donnadieu.

Le club de Limoges, très décevant en 2015-2016 (10e), semble avoir baissé de standing, comme l'a montré sa pâle prestation face à Valence (63-83), mardi, en match amical.

"C'est difficile de nous situer parce qu'on n'a jamais été au complet lors de la préparation. Nous savons que nous ne serons pas prêts collectivement. Mais dans l'engagement et l'agressivité, il faudra l'être", affirme l'entraîneur adjoint Jim Bilba avant la réception de Dijon lundi.

Les deux promus, Le Portel et Hyères-Toulon, tenteront de se maintenir. Cela semble plus dans les cordes du club varois, champion de ProB, qui a fait quelques paris, en attirant notamment le jeune meneur David Michineau (22 ans), drafté l'été dernier par les Clippers de Los Angeles.



mercredi 21 septembre 2016
08:55 - Morosité sur les parquets - LADEPECHE.FR
Soumise à des changements incessants de diffusion télé (Après Canal + en 2014-2015, Ma Chaine Sport et l'Equipe 21 en 2015-2016, c'est le groupe SFR qui diffusera désormais sur SFR Sport 2 tout en trouvant un accord avec Numéro 23 pour une douzaine de matches en clair), en pénurie de stars et loin du gratin européen, la ProA souffre toujours d'un manque d'attractivité à l'heure d'entamer une nouvelle saison vendredi. L Villeurbanne,...

00:05 - Conflit Euroleague/Fiba: pour Parker "si la situation ne dure qu'un an, cela ira" - FRANCE24.COM

Tony Parker a estimé mardi que le conflit opposant la société Euroleague à la Fédération internationale (Fiba) ne devait pas durer plus d'un an, le néo-retraité international et président de l'Asvel insistant sur la nécessité de "trouver une solution pour le bien du basket européen".

"Si cette situation ne dure qu'un an, cela ira. Mais pour le bien de tout le basket européen, il faut trouver une solution", a expliqué "TP" après la victoire de Villeurbanne lors du Match des champions aux dépens du Mans (75-71) en Vendée.

Sacré champion de France en juin, pour la première fois depuis 2009, l'Asvel ne disputera pas l'Euroligue, la plus prestigieuse des compétitions européennes, en raison de la guerre entre la société qui la chapeaute et la Fiba.

Cette dernière, qui a créé la Champions League, censée devenir la deuxième compétition de référence, reproche à la société Euroleague d'avoir maintenu l'Eurocoupe, la traditionnelle C2.

Les meilleurs clubs français dont Villeurbanne mais aussi Monaco, Le Mans et Strasbourg, joueront la Champions League et il n'y aura, fait rarissime, aucun représentant hexagonal dans les compétitions de l'Euroleague.

"C'est dommage qu'il n'y ait pas d'équipe française dans la meilleure Coupe d'Europe cette saison. C'est un peu frustrant mais on a voulu respecter la fédération française et le souhait de son président Jean-Pierre Siutat", a rappelé le meneur des Spurs de San Antonio, qui a choisit d'arrêter avec les Bleus après l'élimination en quarts de finale des JO-2016.



mardi 20 septembre 2016
23:25 - Basket: Villeurbanne fait honneur à son statut lors du match des champions - FRANCE24.COM

Villeurbanne a assumé son statut de patron de la ProA en remportant le Match des champions, prélude de la saison de basket français, aux dépens du Mans 75 à 71, mardi à Mouilleron-le-Captif (Vendée).

Ce trophée va rassurer le champion de France 2016, décevant en préparation, à quelques jours d'un duel périlleux face à Monaco, l'un de ses autres principaux rivaux, samedi lors de la première journée du Championnat.

Le club présidé par Tony Parker, qui détient le record de titres en ProA (18), aspire à s'installer durablement au sommet de l'élite française, après avoir mis fin la saison passée à sept ans de disette. Cela passe par des victoires dans ce genre de rencontre qui avait tout d'un test.

Battu deux fois en deux matches le week-end dernier lors de l'Appart City Cup, un tournoi de préparation organisé à Nantes par "TP", la "Green Team" se présentait en manque de certitudes au Vendéspace.

La vigilance était de rigueur face à une formation mancelle qui lui avait fait très mal en finale de la dernière Coupe de France (75-88) début mai à Paris-Bercy.

Le MSB, dont l'effectif a été remanié comme l'Asvel depuis, a démarré pied au plancher (0-8) mais l'Asvel est rentrée peu à peu dans le match en s'appuyant sur l'adresse longue distance de Nicolas Lang (16 pts), l'un de ses anciens, et sur la force de pénétration de deux de ses recrues Adrian Uter (17) et surtout Bandja Sy (12).

A la mi-temps, les champions de France en titre avaient fait le trou (39-28).

Les Manceaux, malgré l'absence de Yarou Mouphtaou et Petr Cornelie, tous deux blessés, sont revenus à toute allure dans le troisième quart-temps grâce à un 11-0 (50-50). Ils ont même repris l'avantage sous l'impulsion du Canadien Olivier Hanlan et du meneur américain Giordan Watson.

L'Asvel a souffert mais s'est accrochée. Très serré, le match a basculé définitivement du côté des Verts (73-70) à quinze secondes de la fin grâce à cinq points, dont une flèche derrière l'arc, de Lang qui a offert à son club ce titre pour la deuxième fois.

En 2009, c'était déjà face au Mans, qui essuie son troisième échec en trois matches, dans ce rendez-vous de rentrée opposant le champion au lauréat de la Coupe de France.



23:17 - Le champion, c'est Villeurbanne - SPORT.FR
Villeurbanne a assumé son statut de champion de France en remportant le Match des champions, traditionnel rendez-vous d'avant-saison, face au Mans (75-71), mardi à Mouilleron-le-Captif (Vendée).

23:09 - Basket - Pro A - L?Asvel s?offre son premier trophée de la saison au bout du suspense - SPORT24
Dans le trou lors du troisième quart-temps, les champions de France de Lyon-Villeurbanne ont trouver les ressources pour remporter le Match des champions contre Le Mans mardi soir, au Vendéspace. 

22:35 - Basket - Pro A - Villeurbanne étrenne son titre en remportant le Match des champions - SPORT24


14:45 - ProA: le haut du panier est encore loin - FRANCE24.COM

Soumise à des changements incessants de diffusion télé, en pénurie de stars et loin du gratin européen, la ProA souffre d'un manque d'attractivité qu'elle tentera de compenser en faisant éclore de nouveaux talents à l'heure d'entamer une nouvelle saison vendredi.

. Villeurbanne, nouvelle locomotive de la ProA?

Depuis onze ans, l'élite du basket français peine à se trouver un club-phare, capable d'imposer sa supériorité sur le Championnat, de briller en Coupe d'Europe et de créer un engouement hexagonal autour de lui. Limoges est la seule équipe à avoir conservé son titre durant cette période (2014, 2015) mais n'a pas réussi à se qualifier pour les play-offs la saison dernière. Strasbourg a été régulier sans toutefois réussir à remporter l'une des quatre dernières finales. Le champion sortant Villeurbanne, présidé par Tony Parker et qui nourrit de grandes ambitions, peut-il endosser le costume de patron? L'avenir le dira.

. Loin du gratin européen

Fait rarissime: la France n'aura aucune équipe cette saison ni en Euroligue (C1), ni en Eurocoupe (C2), les deux compétitions majeures du continent. La Fédération internationale (Fiba), en guerre avec la société Euroleague, a créé une nouvelle compétition continentale - la Fiba Champions League - où joueront les quatre meilleurs clubs français de la saison écoulée: Villeurbanne, Strasbourg, Monaco et Le Mans. Mais pour l'instant, cette compétition ressemble plus à un tour préliminaire de Ligue des champions de football, les meilleurs clubs continentaux étant restés dans le giron de l'Euroligue. Et les matches de la Fiba Champions League n'ont pour l'instant pas trouvé de diffuseur en France. "Cette situation est regrettable pour la ProA", souligne le meneur villeurbannais Trenton Meacham. "J'aurais aimé que l'on garde l'Euroligue, le deuxième meilleur Championnat au monde après la NBA. C'est ce qui motive le plus d'affronter les grosses armadas européennes", regrette le Monégasque Yakuba Ouattara. "Cela risque d'être un frein pour attirer certains joueurs, ajoute-t-il. Ce sera à nous et aux clubs de montrer que la ProA reste attractive."

. Trois changements de chaîne en trois ans

Après Canal + en 2014-2015, Ma Chaine Sport et l'Equipe 21 en 2015-2016, l'élite du basket français passe encore sur d'autres chaînes. Détenteur des droits depuis la rupture avec Canal +, le groupe SFR diffusera désormais l'élite du basket français sur SFR Sport 2, l'une des chaînes de son nouveau bouquet sportif et a trouvé un accord avec Numéro 23 pour retransmettre une douzaine de matches de saison régulière en clair. "Nous voulons donner une nouvelle ampleur à la médiatisation du basket français", assure François Pesenti, le directeur général de SFR Sport, qui diffusera aussi la Ligue féminine de basket et des matches de l'équipe de France féminine. Le hic, c'est que pour l'instant, seuls les clients SFR-Numéricable et certains abonnés à une offre mobile du groupe pourront voir l'intégralité des rencontres. "Nous sommes toujours en discussion avec les autres fournisseurs d'accès pour que les autres abonnés puissent regarder la ProA", précise François Pesenti.

. Un rôle de tremplin

Alors que quasiment tous les Bleus évoluent en NBA ou dans les grosses cylindrés européennes, la ProA a perdu l'un de ses meilleurs éléments, l'ex-meneur de Strasbourg Rodrigue Beaubois, parti en Espagne. Comme chaque saison, la ProA servira surtout de tremplin pour des Américains méconnus et tentera de faire progresser des jeunes français en devenir comme l'arrière Isaïa Cordinier (Antibes, 19 ans), fils d'un ancien handballeur international (Stéphane Cordinier) ou le meneur David Michineau (Hyères-Toulon, 22 ans), tous deux draftés cet été et renvoyés en Europe pour s'aguerrir. "Revenir à Antibes, mon club formateur, c'était le choix idéal", dit Cordinier. "Je voulais avoir des responsabilités. C'est l'occasion", affirme Michineau.



10:53 - Match des champions : ASVEL - Le Mans à 20h30 - SPORT.FR
Villeurbanne, champion de France en titre, rencontre le Mans dans une réédition de la dernière finale de la Coupe de France, mardi (20h30) à Mouilleron-le-Captif (Vendée).

10:25 - Basket: Villeurbanne au révélateur du Mans lors du Trophée des champions - FRANCE24.COM

Villeurbanne étrenne son costume de champion de ProA contre le Mans dans une réédition de la dernière finale de la Coupe de France, mardi (20h30) à Mouilleron-le-Captif (Vendée) lors du Trophée des champions, prélude de la saison de basket.

Cette rencontre permettra au club présidé par Tony Parker de se jauger avant de remettre son titre en jeu dès samedi, lors de la première journée du Championnat face à Monaco, le N.1 de la saison régulière 2015-2016.

Le programme de reprise est copieux pour le détenteur du record de titres en ProA (18) dont l'effectif a été profondément renouvelé et qui n'a pas convaincu lors des matches amicaux.

L'Appart City Cup, un tournoi de préparation organisé par Parker samedi et dimanche à Nantes, s'est soldé par deux défaites en autant de matches pour la "Green Team": face à Monaco (62-73), puis contre le Bayern Munich (64-68).

Mais ce dernier duel a été plus abouti que le précédent et les recrues, comme Water Hodge, Adrian Uter et Kwame Vaughn, se sont mises en évidence.

Un point positif alors que l'Asvel devra se passer de l'arrière-ailier des Bleus Charles Kahudi, essentiel dans la reconquête du titre la saison dernière et qui a subi une opération de la cheville droite au début du mois.

"Nous avons connu des hauts et des bas lors de la préparation. L'absence de Charles est une grande perte, mais nous gardons une très bonne équipe avec des nouveaux joueurs. J'espère que, grâce à notre expérience, l'alchimie prendra vite", affirme Trenton Meacham, l'un des cinq champions de France 2016 encore présents dans l'effectif cette saison.

Le meneur américain, lauréat une première fois du Championnat en 2013 avec Nanterre, garde en mémoire le revers cinglant subi par son équipe face au Mans en finale de la Coupe de France (75-88): "Nous étions tous très déçus d'avoir laissé filer cette opportunité de remporter un trophée. Mais, on a utilisé cette défaite comme source de motivation pour remporter le Championnat."

Pour sa part, Mickaël Gelabale espère bien rejouer un mauvais tour à l'Asvel. "Ce n'est pas le plus grand des titres, mais cela en reste un quand même. Je ne l'ai jamais gagné et cela me tient à coeur de l'ajouter à mon palmarès", conclut le tout récent retraité des Bleus qui reste l'un des éléments majeurs d'une équipe mancelle, elle aussi, remaniée.



lundi 19 septembre 2016
22:04 - Le Mans - Match des champions : répétition grandeur nature pour Le Mans - OUEST-FRANCE.FR
A une semaine de la reprise du championnat, Le Mans et Villeurbanne vont s'affronter dans le match des champions, réédition de la dernière finale de Coupe de France, mardi à Mouilleron-le-Captif (Vend...

15:03 - Le Match des champions, c'est mardi - SPORT.FR
Villeurbanne, champion de France en titre, rencontre le Mans dans une réédition de la dernière finale de la Coupe de France, mardi (20h30) à Mouilleron-le-Captif (Vendée).

samedi 17 septembre 2016
11:52 - Diandra Tchatchouang, 9 mois plus tard... - LEBERRY.FR
La Berruyère a foulé les parquets de Roanne après 9 mois sans compétition à cause d'une rupture des ligaments croisés du genou en décembre 2015. Diandra Tchatchouang (25 ans) a donc rejoué, face à Lyon, vendredi soir, lors du tournoi de préparation de Roanne. Avec des statistiques (13 points, 3 rebonds et 3 contres en 23'11 de jeu) et un impact déjà probants !

vendredi 16 septembre 2016
21:52 - Tournoi de Roanne : aucune difficulté pour le Bourges Basket contre Lyon - LEBERRY.FR


19:50 - Aucune difficulté pour le Bourges Basket contre Lyon - LEBERRY.FR


18:12 - Le match rétro de la semaine : Le Mans ? Villeurbanne, 1996 - BASKETRETRO.COM


jeudi 15 septembre 2016
17:55 - Basket : Elan Béarnais - Lyon-Villeurbanne télévisé et décalé - LAREPUBLIQUEDESPYRENEES.FR
La rencontre comptant pour la 3e journée du championnat de France est avancée au samedi 8 octobre à 18h30. L'Elan Béarnais aura les honneurs de la télévision (SFR Sport 2 ou MCS via CanalSat en attendant un éventuel accord entre SFR et les opérateurs) pour la 3e journée de Pro-A de basket face à l'ASVEL. Conséquence pour le...

mercredi 14 septembre 2016
14:32 - Basket - Pro A - Villeurbanne engage Michel Morandais comme pigiste médical - SPORT24


lundi 12 septembre 2016
11:11 - Basket / Limoges CSP : Romain Duport demande du temps - LEPOPULAIRE.FR
Si Romain Duport a disputé ses premières minutes en amical sous les couleurs du Limoges CSP le week-end dernier dans le Lyonnais, le nouveau pivot du CSP reconnaît qu'il est encore loin d?être au top de sa forme.

06:00 - Pour le déplacement à Blois - LEPOPULAIRE.FR
Si Romain Duport a disputé ses premières minutes en amical sous les couleurs du Limoges CSP le week-end dernier dans le Lyonnais, le nouveau pivot du CSP reconnaît qu'il est encore loin d?être au top de sa forme.

06:00 - Le CSP et son nouveau pivot se déplacent à Blois demain - LEPOPULAIRE.FR
Si Romain Duport a disputé ses premières minutes en amical sous les couleurs du Limoges CSP le week-end dernier dans le Lyonnais, le nouveau pivot du CSP reconnaît qu'il est encore loin d?être au top de sa forme.

mardi 06 septembre 2016
21:05 - Basket: l'ailier de Villeurbanne Kahudi, opéré d'une cheville, indisponible 4 à 8 semaines - FRANCE24.COM

L'ailier international de Villeurbanne (Pro A), Charles Kahudi, a été opéré mardi à Amsterdam (Pays-Bas) de la cheville droite et sera indisponible quatre à huit semaines, a-t-on appris mardi auprès du club rhodanien champion de France.

"Après avoir fait le tour des spécialistes, il n'avait pas d'autre solution que de se faire opérer car sa cheville était trop douloureuse", a déclaré à l'AFP J.D. Jackson, le coach de l'Asvel. "Il a donc subi une arthroscopie pour nettoyer son articulation", a-t-il ajouté.

Victime de deux entorses la saison dernière, Charles Kahudi (30 ans) n'avait pas pu se soigner cet été en raison de sa présence en équipe de France pour le TQO puis les JO de Rio où il a été très peu utilisé par le sélectionneur Vincent Collet (10 minutes de jeu en moyenne pour 6 matchs disputés).

Le meilleur défenseur du dernier Championnat de France sera éloigné des parquets pour une durée estimée "entre quatre et huit semaines", a indiqué J.D. Jackson.

Il sera donc absent pour le match des champions contre Le Mans, le 20 septembre, ainsi que pour les deux premières journées du Championnat de France qui verra le club de Tony Parker accueillir Monaco, le 24 septembre, puis se déplacer à Strasbourg, le 1er octobre.

Pour pallier son absence, le staff villeurbannais pourrait se mettre en quête d'un pigiste qui ne pourrait être que JFL (joueur formé localement), "mais uniquement si l'indisponibilité de Charles est supérieure à quatre semaines", a précisé J.D. Jackson.



17:45 - Basket: Vincent Collet devant un vaste chantier - FRANCE24.COM

Reconduit mardi à la tête de l'équipe de France en vue des JO-2020, Vincent Collet devra gérer l'après-Parker et un nouveau calendrier qui va compliquer sa tâche afin de ramener les Bleus au plus haut niveau.

La renouvellement de contrat du sélectionneur le plus médaillé de l'histoire du basket français chez les messieurs, en poste depuis 2009, n'était plus qu'un secret de polichinelle.

La Fédération française de basket (FFBB) a confirmé mardi la poursuite de leur collaboration jusqu'en 2019, année de la Coupe du monde en Chine, voire 2020 si les Bleus se qualifient pour les Jeux de Tokyo.

Le bilan de l'entraîneur de 53 ans, ses quatre médailles dont une en or historique lors de l'Euro-2013, a pesé en dépit de la fin en queue de poisson lors des Jeux de Rio en août.

Les basketteurs français avaient été laminés par l'Espagne (67-92) en quarts de finale, défaite qui a mis un terme à la carrière internationale de la vedette Tony Parker et de deux autres joueurs cadres: Florent Piétrus et Mickaël Gelabale. La question de l'avenir de Collet, dont le contrat arrivait à échéance, se posait alors.

"A mes yeux, Vincent est l'homme de la situation, le coach le plus capé et le mieux placé pour relever les nouveaux challenges", a estimé le directeur technique national Patrick Beesley dont Collet était la priorité.

- Nouvelle génération -

Un "plan B" et des entraîneurs français avaient été consultés, dont celui de Nanterre Pascal Donnadieu, finalement intégré en tant qu'assistant, mais c'était au cas où Collet ne donnerait pas suite.

"Je suis très motivé et déterminé, a affirmé l'intéressé. Une nouvelle ère commence mais il y a un avenir pour cette équipe de France. Le but sera de la mener aussi haut (que la précédente) voire plus haut encore".

La mission de Collet sera avant tout de qualifier les Bleus pour le Mondial-2019, lui même qualificatif pour les Jeux de Tokyo. Si le technicien échouait à placer pour la troisième fois d'affilée la France au JO, une clause existe pour mettre fin au contrat.

La tâche de Collet s'annonce ardue. Avec la fin de l'ère Parker, il lui faudra rebâtir l'équipe de France "autour d'une nouvelle génération", comme l'a souligné le président de la FFBB Jean-Pierre Siutat.

Le sélectionneur devra aussi composer avec la mise en place, dès novembre 2017, des "fenêtres" internationales. Les qualifications pour le Mondial-2019 auront désormais lieu en pleine saison des clubs.

- Deux équipes de France? -

Les Bleus devront très certainement faire sans leurs meilleurs éléments évoluant en NBA voire de leurs meilleurs joueurs européens comme Nando de Colo (CSKA Moscou).

L'équipe de France deviendra-t-elle bicéphale, avec un contingent de joueurs de Pro A pour les qualifications et une sélection "cinq étoiles" (NBA, Euroligue) pour la compétition en elle-même? Faudra-t-il envoyer une équipe bis à l'Euro-2017? Des questions que le sélectionneur devra trancher.

Il devra avant tout ramener de la sérénité dans un groupe où la cohésion s'est effritée lors de la campagne olympique. Décevant au Brésil, Nicolas Batum a fait part de sa frustration concernant son changement de poste (d'arrière à ailier) liée à l'émergence De Colo. Evan Fournier, meilleur marqueur français de la saison écoulée en NBA, a fait part de "sa haine" de ne pas avoir été retenu pour les Jeux de Rio.

"On part sur une nouvelle aventure totalement différente. Le groupe est ouvert et il en fait forcément partie. On aura besoin de tout le monde", a ajouté Collet, qui profitera de sa période sans club pour "aller voir les joueurs".

Depuis 2009, il cumulait la double casquette de sélectionneur et d'entraîneur de club, à Villeurbanne (2009-2010) puis Strasbourg (2011-2016).

Il pourra entraîner un nouveau club en parallèle mais devra "donner la priorité à l'équipe de France", a souligné Beesley.



14:05 - Basket: Vincent Collet reconduit à la tête de l'équipe de France - FRANCE24.COM

Le sélectionneur Vincent Collet a été reconduit à la tête de l'équipe de France de basket jusqu'en 2019 voire 2020 si les Bleus se qualifient pour les jeux Olympiques de Tokyo, a officialisé mardi la Fédération française (FFBB).

Le contrat du patron des Bleus, en poste depuis 2009, arrivait à échéance cet été après les Jeux de Rio où la France a été éliminée en quarts de finale par l'Espagne (67-92).

L'entraîneur de 53 ans a guidé l'équipe de France vers le titre de champion d'Europe en 2013, son premier trophée, puis a glané trois autres médailles: une en argent lors de l'Euro-2011, une en bronze lors de l'Euro-2015 et une autre en bronze lors de la Coupe du monde 2014.

"C'est un choix réfléchi qui s'inscrit dans une démarche cohérente. A mes yeux, Vincent est l'homme de la situation, le coach le plus capé et le mieux placé pour relever les nouveaux challenges", a expliqué le directeur technique national Patrick Beesley devant quelques journalistes.

Collet, 53 ans, cumulait depuis son arrivée aux commandes des Bleus la double casquette de sélectionneur et de coach de club (Villeurbanne puis Strasbourg).

"Vincent pourra être un entraîneur dans un club. La seule condition c'est qu'il devra donner la priorité à l'équipe de France", a souligné Patrick Beesley en évoquant les "fenêtres" de qualification mises en place à partir de novembre 2017.

Des matchs de qualification pour la Coupe du monde 2019, organisée en Chine et elle-même qualificative pour les JO-2020, seront organisés durant la saison à partir de cette date, selon le souhait de la Fédération internationale.

Cette refonte du calendrier risque de priver l'équipe de France de ses meilleurs éléments évoluant en NBA.

"Je suis très motivé et déterminé. Une nouvelle ère commence mais il y a un avenir pour cette équipe de France. Le but sera de la mener aussi haut (que la précédente) voire plus haut encore", a affirmé Vincent Collet, en évoquant la fin de carrière internationale de la vedette Tony Parker et de deux autres joueurs cadres: Florent Piétrus et Mickaël Gelabale.

Aujourd'hui sans club, Collet compte "profiter de cette semi-liberté" pour "aller voir les joueurs". L'encadrement de l'équipe de France sera renforcé par un nouveau coach assistant: l'entraîneur de Nanterre Pascal Donnadieu qui s'occupait jusqu'ici de l'équipe de France A'.



lundi 05 septembre 2016
09:45 - Comment Lyon est devenue une destination à la mode - FRANCE24.COM

Lyon a été élue dimanche soir "meilleure destination week-end en Europe" aux World Travel Awards, les "Oscars" du tourisme. Un aboutissement pour cette ville jadis jugée noire et froide, où personne n'aurait songé à s'arrêter il y a encore 10 ans.

"On correspond aux nouvelles attentes du tourisme urbain, un concentré de l'art de vivre du pays, dans une ville à taille humaine qu'on peut parcourir à pied ou en Vélo'v (le Velib' lyonnais, ndlr)", se réjouit le directeur général d'OnlyLyon tourisme, François Gaillard.

Pourtant Lyon revient de loin. S'il y a toujours eu un tourisme d'affaires dans cette ville de foires et de commerce, ancienne capitale mondiale de la soie, le tourisme d'agrément était quasi-inexistant.

Désormais, Lyon attire 5,5 millions de visiteurs par an, deux millions de plus qu'il y a 10 ans. Et les hôtels ne sont plus vides le week-end: le taux d'occupation a été d'environ 65% sur les sept premiers mois de 2016, selon les derniers chiffres du cabinet MKG.

- Prise de conscience -

"Lyon, on en parle beaucoup en ce moment, comme Bordeaux. Le travail accompli par Gérard Collomb (le maire socialiste depuis 15 ans, ndlr) et ses équipes a été remarquable, tant du point de vue de l'attractivité que de la rénovation de la ville et de son offre hôtelière", estime Georges Panayotis, PDG fondateur de MKG, spécialiste du secteur.

La prise de conscience a commencé en 1998 lorsque le Vieux-Lyon a été inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco: "les Lyonnais ont compris que leur ville méritait d'être vue", commente François Gaillard.

S'en est suivie une série de réaménagements qui ont embelli et transformé la capitale des Gaules. D'abord l'achèvement de la mise en lumière des ponts et monuments, entamée sous Michel Noir; puis la réappropriation des berges du Rhône et de la Saône, le développement des terrasses estivales éphémères et la naissance de l'éco-quartier de la Confluence.

Son symbole, le musée des Confluences, bien que clivant, est même devenu le site le plus visité de la région, devant le téléphérique de l'aiguille du Midi au Mont-Blanc.

Désormais, Lyon a l'image d'une ville qui bouge, où il n'y a pas seulement Paul Bocuse, les bouchons et Fourvière - même si la basilique est un lieu important de pèlerinage.

- Marketing territorial -

Derrière cette réussite se cache une marque, OnlyLyon, lancée en 2007 par 13 institutions - dont la ville et le département mais aussi la CCI, le patronat local, le centre des congrès, l'université et l'aéroport - liées par une culture du collectif.

A l'image de "Be Berlin" ou "I amsterdam" en Europe, c'est la machine de guerre marketing locale. Qui s'appuie sur 23.000 ambassadeurs, des "VRP gratuits", qui aiment la ville et le font savoir. Certains sont célèbres comme le basketteur Tony Parker ou le mathématicien Cédric Villani.

La méthode ? Améliorer l'offre et créer la demande. Chaque été par exemple, l'office du tourisme essaie de décrocher un événement d'envergure: en 2015, les mondiaux d'athlétisme des vétérans et le Congrès mondial des Sociétés de roses ; en 2017, les mondiaux de bridge - cette année, l'Euro de foot a rempli la mission.

"OnlyLyon, je suis admiratif. Il y a une autre ville qui a très bien réussi dans la politique de création d'événements comme ça, c'est Nantes avec +Le Voyage à Nantes+", témoigne Olivier Devys, président fondateur de la jeune chaîne Okko Hôtels.

Une attractivité qui se confirme à l'international avec désormais 30% de touristes étrangers. Le quotidien britannique The Guardian a désigné Lyon, en 2015, comme l'une des dix "destinations alternatives" en Europe avec Turin ou Leipzig. La mise en place de liaisons directes Londres-Lyon en Eurostar n'y est sans doute pas pour rien.

Il reste néanmoins quelques points noirs. "Le quartier de la gare Perrache, l'autoroute qui passe encore dans la ville (même si elle va être déclassée), les embouteillages et les hôtels trop nombreux et mal localisés", énumère un hôtelier lyonnais. Il y a aussi la gare Part-Dieu, si peu accueillante. Son réaménagement est d'ailleurs dans les tuyaux, parmi les nombreux chantiers de la métropole.

Enfin, l'aéroport, sous-dimensionné pour la deuxième agglomération de France - seuls 14% des touristes arrivent par les airs. Reste à savoir si sa récente privatisation le fera décoller.






























Contact     | Mentions Légales     | Charte cookies     | © Copyright of Livebasket.fr