Basket

 | Livefoot  | Rugby  | Tennis  | LiveSport  | Mercato  | Actu
LIVEBASKET.fr
dimanche 19 février 2017
08:06 - Basket - Pro A - Monaco-Asvel : Amara face à Bandja, c?est maman Sy «qui va être contente» - SPORT24
L?un des membres de la fratrie Sy sera sacré ce dimanche, en finale de la Leaders Cup, à Disneyland Paris (77). Reste à savoir lequel :...

vendredi 17 février 2017
15:58 - Leaders Cup: Pau-Lacq-Orthez se paie Paris-Levallois - SPORTS.FR


15:35 - Leaders Cup : Pau gagne sans J.K. mais avec D.J. - BASKETEUROPE.COM


15:05 - Basket - Pro A - Leaders Cup : Rich n?a pas suffi, Pau sort le PL - SPORT24
L?Elan Béarnais a composté son billet pour les demi-finales de la Leaders Cup aux dépens du Paris-Levallois ce vendredi, à la Disney Events...

13:00 - Pau-Orthez - Paris-Levallois en direct - SPORT.FR
Leaders Cup - Quarts de finale

09:16 - Leaders Cup : le plaisir avant l'effort - BASKETEUROPE.COM


jeudi 16 février 2017
16:40 - Le programme TV et radio de la Leaders Cup - BASKETEUROPE.COM


16:30 - Leaders Cup : Monaco favori - SPORT.FR
Disneyland Paris accueille la Leaders Cup de basket de vendredi à dimanche. Tenant du titre, Monaco sera le frand favori de cette compétition entre les huit premiers de Pro A.

09:29 - NBA Top 10 du jour : comment va-t-on faire, quand Manu Ginobili prendra sa retraite ? - TRASHTALK.CO


mercredi 15 février 2017
19:00 - Judo/équipementier: "pas de conflit avec la fédération" (Teddy Riner) - FRANCE24.COM

Teddy Riner a affirmé mercredi qu'il "n'y avait pas de conflit avec la fédération française de judo", alors que le double champion olympique vient de choisir un équipementier qui n'est pas le même que celui de l'équipe de France.

"Il n'y a pas de conflit, sachez-le. Il n'y aura pas de conflit parce que j'ai toujours été main dans la main avec ma fédération", a déclaré Teddy Riner à l'AFP, lors du lancement en France de son nouvel équipementier Under Armour, à Paris.

"Il y a juste une discussion ouverte par rapport aux kimonos. On dit beaucoup que c'est moi mais ce sont tous les athlètes qui sont concernés parce qu'aujourd'hui ils aimeraient bien signer leur propre équipementier", estime le porte-drapeau de la délégation française lors des jeux Olympiques de Rio-2016.

A l'automne dernier, la fédération française de judo a signé pour quatre ans un partenariat avec la marque japonaise Mizuno.

Pourtant jusqu'aux prochains JO de Tokyo en 2020, Riner a décidé de se faire fabriquer ses kimonos par Under Armour avec l'intention de les porter également durant les compétitions.

Selon le quotidien L?Équipe, des négociations sont en cours entre les deux parties "du côté de Mizuno, on serait prêt à accepter que soit apposé le nom de Under Armour sur le côté droit de la veste du kimono".

Ce à quoi Riner répond: "pour l'instant il n'y a rien qui est fait. Je n'en sais pas plus que vous mais on avance, on discute et on échange".

Arrivée récemment sur le marché français, la marque américaine, créée en 1996, a déjà signé avec Memphis Depay, l'attaquant de l'OL, avec le boxeur médaillé olympique Souleymane Cissokho et avec le club de rugby de Clermont.

"Nous avons besoin de Teddy Riner pour faire connaître la marque en France, nous sommes encore au rang de start-up ici", a expliqué mercredi Raphaël Lefort, directeur Europe du Sud d'Under Armour.

Avec un chiffre d'affaires avoisinant 4,7 milliards d'euros, Under Armour est le 3e équipementier au monde derrière Nike (USA) et Adidas (Allemand) et a signé aux Etats-Unis avec des stars comme Stephen Curry, Michael Phelps ou le boxeur Anthony Joshua.

La semaine dernière, Stephen Curry a fait part de son malaise après les déclarations favorables à Donald Trump du directeur général d'Under Armour.

"Si les dirigeants (d'Under Armour) n'ont pas les mêmes valeurs que moi, aucune somme d'argent, rien ne pourra m'obliger à être ce que je ne suis pas", a prévenu le double meilleur joueur (MVP) en titre de NBA.

"Je n'ai pas suivi l'affaire", a de son côté déclaré Riner, mercredi, interrogé par l'AFP.



mardi 14 février 2017
09:40 - Projet d'attentat: Thomas, un "gamin pas malin" devenu jihadiste - FRANCE24.COM

"Un gars simple", "calme" voire "réservé" : Thomas S., en garde à vue avec deux autres suspects pour un projet d'attentat en France, n'a pas le profil d'un terroriste aux yeux de ceux qui le connaissent aux Hautes-Rivières (Ardennes), où le jeune homme de 20 ans avait été assigné à résidence suite à une tentative de départ vers la zone irako-syrienne.

"Je peux pas croire qu'il ait voulu faire une chose pareille, c'est un gamin pas méchant", estime Abdel, tenancier de l'unique café de ce village d'environ 1.600 habitants niché au pied d'un massif ardennais, sur les bords de la Semoy.

"C'est quand même pas quelqu'un de très intelligent... Il n'était pas du tout malin donc pour vouloir faire ça, il y avait forcément quelqu'un derrière lui", pense-t-il, assurant qu'il pouvait rester au café "des heures assis sans dire un mot". Lundi, le père du suspect, qui habite le village, refusait de parler à la presse

Le jeune homme avait été interpellé vendredi dans la région de Montpellier, ainsi que trois jeunes complices présumés, dont l'un a été mis hors de cause depuis. Le groupe aurait examiné des cibles potentielles d'un attentat mais les enquêteurs n'ont pas décelé pour le moment de "préparation précise sur une cible". Les trois suspects sont toujours en garde à vue.

Thomas avait été assigné à résidence chez son père pendant un an, de décembre 2015 à décembre 2016, en raison d'une tentative de départ vers la zone irako-syrienne où est installée l'organisation Etat islamique, selon une source proche de l'enquête à Paris.

"Il nous avait raconté qu'il s'était fait arrêter à l'aéroport, qu'il était fiché S, sans vraiment nous dire pourquoi il avait voulu partir", confie Rodrigue, 24 ans, qui faisait partie de son groupe d'amis avant sa radicalisation.

A ses yeux, Thomas était "un petit rigolo" qui "traînait avec beaucoup de monde" au gré de passe-temps classiques : "La musculation, le foot, les copains, les soirées."

- 'Une autre version' -

Il avait travaillé dans une entreprise de couverture avec son père puis comme intérimaire dans une usine d'estampillage dans le village, mais "se cherchait un peu, voulait trouver sa voie", précise-t-il.

"J'ai cru que c'était une passade, que l'arrestation ça l'avait calmé. Mais après, il a commencé à être dans son coin, il ne sortait plus trop, à ne plus voir personne", poursuit Rodrigue.

Selon lui, depuis sa conversion à l'islam puis son retour au village en 2015, Thomas avait conservé le même style vestimentaire - survêtement et baskets - mais arrêté de boire de l'alcool. Il se rendait à la mosquée de Charleville-Mézières en bus, sans faire de prosélytisme.

"Quand il est parti faire une formation dans le Sud, j'ai pensé que toute cette histoire était derrière lui", ajoute Rodrigue, "choqué" que son ami soit au c?ur d'un projet d'attentat.

Dans l'appartement où il a été arrêté à Clapiers, près de Montpellier, les enquêteurs ont découvert 71 grammes de TATP, des notes manuscrites pour en fabriquer et les composants ou le matériel nécessaire.

"C'est comme s'il y avait le Thomas qu'on connaissait, et une autre version...", souffle-t-il.

Le jeune homme comptait se marier religieusement avec Sara, 16 ans, interpellée en même temps que lui après avoir prêté allégeance à l'organisation Etat islamique.



09:39 - CCRB : une nouvelle salle à Reims en 2020 ? - BASKETEUROPE.COM


lundi 13 février 2017
23:26 - Paris-Levallois s'impose à Châlons-Reims en prolongation - SPORTS.FR


21:10 - 165? à gagner avec un pari sur des Warriors costauds à Denver : on ne se relâche pas ! - TRASHTALK.CO


20:30 - Chalons-Reims - Paris-Levallois en direct - SPORT.FR
Pro A, 19e journée

vendredi 10 février 2017
08:46 - Programme du 10 au 12 - LADEPECHE.FR
On le voit seule l'élite se retrouve sur les parquets, les équipes régionales et les jeunes sont au repos ce week-end. ProA, 19e journée. Vendredi à 20 h Le Portel-Nancy, à 20h30 Antibes Juan Les Pins-Monaco, Dijon-Hyères Toulon, samedi à 18h45 Le Mans-Nanterre, à 20 h Chalon sur Saône-Cholet, Limoges-Strasbourg, Orléans-Elan Béarnais, dimanche à 18h30 Gravelines-ASVEL, lundi à 20h30 Chalons en Champagne-Paris Levallois ProB, 18e journée,...

jeudi 09 février 2017
10:00 - Italie : Accord de principe entre Reggio Emilia et l'ancien parisien Jawad Williams - BASKETEUROPE.COM


mardi 07 février 2017
09:14 - Reportage : dans les vestiaires des Déferlantes de Nantes-Rezé - BASKETEUROPE.COM


dimanche 05 février 2017
22:40 - ProA: Pau-Orthez bat Chalon-sur-Saône et rejoint la 2e place - FRANCE24.COM

Pau-Orthez a battu Chalon-sur-Saône (95-88) dimanche lors de la 18e journée de Pro A, et rejoint ainsi ses adversaires du jour à la 2e place du classement, laissant Monaco largement seul en tête du championnat.

Chalon manque donc l'occasion de rester à portée du leader monégasque malgré les 33 points inscrits par son ailier Cameron Clark. Le meneur palois DJ Cooper a permis aux siens d'empocher la victoire grâce à ses 17 points et surtout neuf passes décisives.

Grâce à ce 13e succès de la saison, Pau-Orthez crée le trou avec ses poursuivants, notamment Nanterre, vainqueur à Villeurbanne vendredi (88-74).

En revanche, la défaite de Chalon fait les affaires de Monaco. Les joueurs du Rocher, après leur victoire facile samedi contre Le Portel (81-57), trônent tranquillement seuls au sommet du classement avec 16 victoires et deux défaites seulement cette saison.

Lundi, Cholet (14e) reçoit Limoges (11e), en clôture de la 18e journée de Pro A.

Résultats de la 18e journée du Championnat de France ProA de basket-ball:

vendredi

Villeurbanne - Nanterre 74 - 88

Paris-Levallois - Antibes 86 - 67

samedi

Strasbourg - Le Mans 92 - 63

Gravelines - Dijon 87 - 89

Hyères-Toulon - Orléans 78 - 61

Nancy - Châlons-Reims 89 - 80

Monaco - Le Portel 81 - 57

dimanche

Pau-Orthez - Chalon-sur-Saône 95 - 88

lundi

(20h30) Cholet - Limoges



samedi 04 février 2017
23:40 - ProA: Monaco toujours seul, Strasbourg se rebiffe - FRANCE24.COM

Le leader Monaco, qui s'est offert une balade devant Le Portel (81-57), a conforté sa place seul en tête de la ProA, samedi, lors de la 18e journée marquée par la belle victoire de Strasbourg devant Le Mans 92-63.

Les Monégasques, qui ont pu compter sur un groupe homogène (11 joueurs ont marqué), n'ont jamais été inquiétés par une équipe du Portel limitée techniquement et sur le plan individuel, seul Hassell ayant dépassé les dix points (16).

Avec 16 victoires en 18 rencontres, Monaco compte trois succès de plus que son suivant immédiat, Chalon-sur-Saône, en déplacement difficile dans la salle de Pau-Orthez, 3e et qui rejoindrait les visiteurs en cas de victoire dimanche.

Vendredi, Nanterre a consolidé sa présence dans le carré de tête en allant s'imposer avec autorité (88-74) chez son poursuivant Villeurbanne, le champion en titre. L'Asvel a d'ailleurs été rejoint à la 5e place par Strasbourg, vainqueur autoritaire d'une équipe du Mans qui a marqué presque la moitié de paniers en moins que la SIG.

Paris-Levallois, qui a bien géré contre Antibes (86-67), se trouve aussi dans ce groupe qui comprend également Gravelines, battu sur son parquet par Dijon (87-89).

Enfin, Limoges, seulement 11e après avoir pourtant dominé le championnat en 2014 et 2015, se déplace à Cholet, 14e, lundi.

Résultats de la 18e journée du Championnat de France ProA de basket-ball:

vendredi

Villeurbanne - Nanterre 74 - 88

Paris-Levallois - Antibes 86 - 67

samedi

Strasbourg - Le Mans 92 - 63

Gravelines - Dijon 87 - 89

Hyères-Toulon - Orléans 78 - 61

Nancy - Châlons-Reims 89 - 80

Monaco - Le Portel 81 - 57

dimanche

(18h30) Pau-Orthez - Chalon-sur-Saône

lundi

(20h30) Cholet - Limoges



23:33 - Alençon - N2F. Les basketteuses alençonnaises chutent face au Stade Français - OUEST-FRANCE.FR
N2F. Alençon - Stade Français : 55-73. Le leader ornais a concédé sa 4e défaite de la saison face à une solide formation parisienne. L'Ubcua n'avait plus connu la défaite depuis le 15 octobre dernier....

vendredi 03 février 2017
22:40 - Pro A: Nanterre s'ancre dans le top 4, Paris-Levallois solide - FRANCE24.COM

Nanterre a consolidé sa présence dans le carré de tête de la Pro A en allant s'imposer avec autorité chez son poursuivant Villeurbanne (88-74), vendredi à l'occasion de la 18e journée qui a également vu Paris-Levallois gérer contre Antibes (86-67).

Chez le champion en titre, la JSF a retrouvé son leader Mykal Riley, décevant sur la phase aller. Auteur de son meilleur match de la saison (16 pts à 4/5 à 3-pts, 9 rebonds), l'ailier américain a formé avec son compatriote Spencer Butterfield (20 pts) une efficace traction arrière qui a permis aux Nanterriens de faire la différence en seconde période (42-41 à la pause).

"Les joueurs ont été héroïques. On a retrouvé notre envie de jouer depuis quelques semaines", a commenté Pascal Donnadieu, entraîneur comblé de la JSF, cité par le compte Twitter de l'Asvel.

Villeurbanne, qui restait sur trois succès consécutifs en Pro A, laisse échapper l'occasion de recoller au top 4; Nanterre, 4e, est désormais à deux victoires.

Pis, le club présidé par Tony Parker voit Paris-Levallois fondre sur lui. Vainqueur sans frémir d'Antibes, le PL recolle à la 6e place, avec le même bilan (10 victoires - 8 défaites) que le champion.

L'entraîneur Frédéric Fauthoux a notamment pu s'appuyer sur son pivot français Landing Sané, auteur de son record de points en championnat (19 pts).

Tandis que le leader Monaco reçoit Le Portel samedi, l'affiche de la journée mettra dimanche aux prises Pau, 3e, et Chalon, 2e.

Résultats de la 18e journée du Championnat de France ProA de basket-ball:

vendredi

Villeurbanne - Nanterre 74 - 88

Paris-Levallois - Antibes 86 - 67

samedi

(18h30) Strasbourg - Le Mans

(20h00) Gravelines - Dijon

Hyères-Toulon - Orléans

Nancy - Châlons-Reims

(20h30) Monaco - Le Portel

dimanche

(18h30) Pau-Orthez - Chalon-sur-Saône

lundi

(20h30) Cholet - Limoges



22:32 - Basket - Pro A - Le Paris-Levallois retrouve le sourire contre Antibes - SPORT24
Jamais deux sans trois ? Pas pour le Paris-Levallois. Landing Sane (19 pts), Louis Labeyrie (17 pts) et leurs coéquipiers, battus lors de leurs...

17:00 - Alençon - Alençon face au monument Nicole Antibe - OUEST-FRANCE.FR
Nationale 2. Les Alençonnaises, leaders de la poule C, reçoivent le Stade Français, ce samedi soir à Louvrier (20 h). Dans les rangs parisiens, l'ancienne internationale tricolore Nicole Antibe contin...

10:20 - ProA: un choc d'Elans entre Pau-Orthez et Chalon-sur-Saône - FRANCE24.COM

Élan contre Élan: Pau-Orthez a l'occasion de revenir sur Chalon-sur-Saône, en recevant les Bourguignons dans son Palais des sports samedi, pour le compte de la 18e journée du Championnat de France de ProA de basket, alors que le leader Monaco reçoit Le Portel.

L'Élan béarnais, qui totalise 12 victoires pour 5 défaites, devra compter sur une très large victoire pour passer devant l'Élan Chalon, après la déroute subie le 26 novembre en Bourgogne (96-76).

Le Palais des sports de Pau reste pour le moment une forteresse imprenable cette saison en ProA, Pau-Orthez étant la seule équipe de la phase aller invaincue à domicile.

Une réussite à nuancer toutefois, car les Palois n'ont pas encore reçu les trois autres membres du top-4, notamment l'orge de ce Championnat, Monaco (15 victoires pour 2 défaites), et passera à domicile son premier gros test contre les Chalonnais.

Ce choc sera à scruter de près, car les deux équipes pourraient se retrouver dans deux semaines en demi-finales de Leaders Cup, si les deux Élans passent l'obstacle des quarts de finale à Disney (Paris-Levallois pour Pau-Orthez, Villeurbanne pour Chalon-sur-Saône).

Seule la deuxième place est en jeu, car en tête de la ProA, le leader Monaco n'a pas de rival. Les joueurs de la Principauté, déjà meilleure équipe de la saison régulière la saison passée, n'ont plus perdu depuis le 3 décembre.

Les Monégasques peuvent enchaîner un septième succès consécutif, ce qui représenterait leur meilleure série depuis le début de la saison. Ils reçoivent dans leur salle Gaston-Médecin Le Portel, promu et actuel 11e au classement avec un bilan de 7 victoires pour 10 défaites.

Derrière le trio en tête de la ProA, Nanterre se déplace à Villeurbanne, et se trouve sous la menace de l'Asvel, une victoire de moins que les Franciliens qui s'étaient imposés au Palais des Sports Maurice-Thorez (103-100) début novembre.

Et Strasbourg, qui a validé in extremis son billet pour la Leaders Cup grâce à son succès contre Châlons-Reims (106-76) accueille Le Mans, 9e et premier non qualifié pour le tournoi de DisneyLand. C'est seulement la deuxième fois en 15 éditions que les Manceaux ne seront pas présents à la Leaders Cup.

Vendredi

(20h00) Villeurbanne - Nanterre

(20h30) Paris-Levallois - Antibes

Samedi

(18h30) Strasbourg - Le Mans

(20h00) Gravelines - Dijon

Hyères-Toulon - Orléans

Nancy - Châlons-Reims

(20h30) Monaco - Le Portel

Dimanche

(18h30) Pau-Orthez - Chalon-sur-Saône

Lundi

(20h30) Cholet - Limoges



jeudi 02 février 2017
22:21 - Basket - Pro A - William Gradit quitte le Paris-Levallois - SPORT24
William Gradit et le Paris-Levallois, c?est fini. Recruté pour pallier l?absence longue durée de Giovan Oniangue, le Coyote a joué 12 matches...

18:28 - Paris-Levallois: fin de la pige de William Gradit - BASKETEUROPE.COM


mardi 31 janvier 2017
17:25 - Basket - Pro A - Erman Kunter devrait rester à la tête du Mans - SPORT24
Refoulé aux portes de la Leaders Cup (qui se déroulera du 17 au 19 janvier à Disneyland Paris), Le Mans, 9e de Pro A, vit une saison compliquée,...

dimanche 29 janvier 2017
19:59 - Handball: des Experts bien installés dans le Panthéon des sports collectifs - FRANCE24.COM

En remportant dimanche à Paris un sixième titre mondial, l'équipe de France de handball a gravé son nom sur la liste des plus grandes équipes de sport collectif de tous les temps.

Dans leur sport, les Bleus dominent avec 11 titres internationaux au total, un seul de moins que l'équipe de Norvège féminine.

Tous sports collectifs confondus, ils n'ont pas d'équivalent en France. Mais sur un plan international, ils sont encore loin des basketteurs (et basketteuses) américain(e)s, ainsi que des hockeyeurs soviétiques.

. Le référence absolue en handball... masculin

Onze titres internationaux: voilà la nouvelle marque de référence établie par l'équipe de France, répartis en 2 jeux Olympiques (2008 et 2012), 6 Championnats du monde (1995, 2001, 2009, 2011, 2015 et 2017) et 3 Euro (2006, 2010, 2014).

Les deux premiers poursuivants, la Russie (aidée par les années soviétiques) et la Suède, comptent huit titres chacun. Et l'écart s'agrandit à vue d'oeil, puisque le dernier sacre russe remonte à 2000, aux Jeux de Sydney, alors que la Suède a décroché son dernier titre au niveau continental en 2002.

En revanche, les Bleus sont une unité derrière la Norvège version féminine, qui domine à la façon des Experts le handball chez les dames. Les coéquipières de Stine Aftedal détiennent 7 couronnes européennes, 3 mondiales et 2 olympiques.

. La meilleure équipe française de tous les temps

Doublé Mondial-1998/Euro-2000 en football ou triplé magique JO-2008/Mondial-2009/Euro-2010 en handball? Il y a quelques années encore, les doutes étaient permis pour savoir qui des Bleus du foot ou des Experts du hand constituaient la plus belle épopée du sport français.

Mais depuis, Karabatic et compagnie ont convaincu les plus récalcitrants avec un nouveau triplé, dans le désordre cette fois-ci: ils ont ajouté à leur palmarès l'or aux jeux Olympiques en 2012 à Londres, alors que tout le monde les annonçait sur le déclin, puis à l'Euro-2014 et au Mondial-2015 pour détenir à nouveau toutes les couronnes du handball.

Certes, les rugbymen français ont remporté de leur côté 17 fois le Tournoi des Cinq, puis des Six nations (25 en tenant compte des victoires partagées), équivalent en modèle réduit d'un Championnat d'Europe pour l'ovalie. Mais cette compétition se dispute chaque année et le dernier succès en 2010 commence à dater. De plus, le XV de France n'a jamais été sacré champion du monde (trois finales perdues 1987, 1999, 2011).

. La Team USA a encore de la marge

Les basketteurs américains sont encore et toujours le mètre étalon dans les sports collectifs: depuis 1936, ils n'ont manqué le titre olympique que quatre fois, dont celui de 1980 lors du boycott des Jeux de Moscou. A quoi il faut ajouter cinq titres de champion du monde.

Depuis l'arrivée des stars de la NBA aux Jeux en 1992 avec la Dream Team des Michael Jordan, Karl Malone, Larry Bird ou encore Scottie Pippen, les joueurs à la bannière étoilée n'ont perdu sur l'Olympe qu'en 2004 à Athènes, avec une équipe de novices, dont LeBron James ou Carmelo Anthony.

Et que dire des huit titres olympiques et neuf mondiaux des basketteuses américaines...

Juste derrière les deux Team USA viennent les hockeyeurs soviétiques, puis russes, qui ont écrasé la concurrence (8 titres olympiques et 24 titres mondiaux) dans les années 1960, 1970 et 1980 du temps de l'URSS.

La Nouvelle-Zélande en rugby s'approche de cette perfection, avec 3 titres mondiaux en huit éditions, dont un doublé 2011-2015, et 14 succès dans le Rugby Championship. Et le Brésil en football, qui compte 5 couronnes planétaires, reste un modèle dans la compétition reine du sport roi.



19:59 - Handball: Nikola Karabatic le voulait tellement - FRANCE24.COM

Nikola Karabatic avait l'armoire pleine de tous les trophées possibles mais la figure de proue du handball français rêvait de rendre son palmarès encore plus scintillant avec un titre à domicile: quête réussie dimanche en finale du Mondial à Paris.

Il a atteint ce nouveau sommet trois jours seulement avant l'épilogue de l'affaire qui fait tache sur sa carrière éblouissante, celle des paris truqués de 2012. Le jugement en appel sera rendu mercredi.

Côté sportif, depuis ses débuts internationaux il y a quinze ans, la star d'origine serbe et croate n'a cessé d'engranger les titres. Plus de cinquante au total dont trois Ligues des champions (avec trois clubs différents), trois sacres européens, autant de médailles olympiques, dont deux en or, et donc désormais quatre Championnats du monde, après le succès dimanche contre la Norvège (33-26).

Que peut-on viser quand on a déjà tout gagné? Le meneur de jeu des Bleus (32 ans, 282 sélections, 1124 buts dont 6 en finale) ne voulait justement pas arrêter de se fixer de nouveaux objectifs pour "marquer l'histoire de (son) sport".

La défaite en finale des JO-2016 (26-28), en août contre le Danemark, l'avait profondément affectée. Mais ce Mondial était une bonne occasion de rebondir, de vivre un triomphe devant son public comme les "Costauds" l'avaient fait avant lui en 2001.

- Entre frères -

Encore trop jeune à l'époque (16 ans), "NK" avait suivi devant sa télé les exploits de ses actuels partenaires Daniel Narcisse et Thierry Omeyer.

Omeyer, l'inépuisable gardien tricolore, est aujourd'hui le seul joueur de l'histoire à avoir remporté plus de trophées internationaux que lui (10, un de plus que Karabatic, mais aussi que Narcisse et Michaël Guigou).

Cette consécration à domicile, Karabatic n'a pu la partager sur le terrain avec son jeune frère Luka. Blessé à la cheville droite en début de compétition, puis forfait pour la suite, le pivot du Paris SG (28 ans, 66 sélections) a vibré depuis les tribunes.

Mais les "frangins" auront peut-être la chance de vivre ensemble un sacre en Ligue des champions avec le PSG, l'un des derniers objectifs dans la carrière de la superstar du hand français.

Tous deux attendent aussi la décision en appel dans l'affaire des paris truqués du match Cesson-Montpellier (2012), qui sera rendue mercredi dans l'Hérault. Ils font partie des joueurs jugés.

L'aîné des Karabatic, qui a toujours nié son implication dans les paris passés, tout comme le trucage du match, risque une amende de 40.000 euros. En première instance, il avait écopé d'une amende de 10.000 euros.

La carrière de ce fils d'un ancien gardien de but international yougoslave (Branko, décédé en mai 2011) avait pâti de l'affaire. L'un de ses principaux sponsors (Betclic) avait rompu leur contrat et d'autres n'avaient par renouvelé le leur.

On a voulu "atteindre la montagne Karabatic", avait plaidé son avocat fin novembre au dernier jour du procès, alors que l'avocat général avait dénoncé "une fraude collective née dans les vestiaires".

- Rocky -

Contraint de quitter Montpellier en cours de saison 2012-2013 pour rejoindre Aix, Nikola Karabatic avait ensuite rebondi à Barcelone et en équipe de France, remportant la Ligue des champions (2015) et trois autres trophées internationaux, dont ce Mondial-2017 à domicile.

Pour réussir une entreprise dans laquelle le basketteur Tony Parker avait échoué lors de "son" Euro en 2015 (3e), Karabatic a dû arpenter un véritable parcours du combattant. Après la finale olympique, il n'avait pris qu'un seul jour de vacances, enchaînant la saison avec le Paris SG.

Mais le colosse à la barbe de hipster (1,96 m, 107 kg), père d'un petit garçon (Alek) depuis le mois d'avril, est un dur au mal et ne sait pas s'économiser.

Avant la compétition, il racontait que, petit, il s'inspirait de "Rocky", le boxeur incarné par Sylvester Stallone au cinéma, pour étoffer sa masse musculaire et s'endurcir.

"Je faisais pareil chez moi, je faisais des haltères, des pompes et des abdos. Même si c'est difficile, je prends beaucoup de plaisir dans le travail physique. Tu souffres, c'est dur, mais il y a un résultat derrière."






























Contact     | Mentions Légales     | Charte cookies     | © Copyright of Livebasket.fr